Plein écran

La France bat l'Angleterre grâce à un penalty de Ribéry

Plein écran
Plein écran

Un penalty de Ribéry a permis à la France de remporter (1-0) son amical contre l'Angleterre mercredi au Stade de France, dans un match peu emballant entre des adversaires qui se connaissent bien, quatre des Bleus titulaires jouant en Premier League.

Une minute de silence avait été observée avant la rencontre en mémoire du journaliste de TF1 Thierry Gilardi, décédé mardi d'une crise cardiaque à l'âge de 49 ans, et les Bleus arboraient un brassard noir pour lui rendre hommage. Si Capello prend ses marques à la tête d'une sélection anglaise qu'il prépare pour les éliminatoires du Mondial-2010, Domenech a lui déjà la tête tournée vers l'Euro-2008 et une liste des 23 qu'il faudra donner en mai. Dans cette perspective, Trezeguet titularisé (en l'absence d'Henry et Benzema blessés) pour sa 71e sélection, aux côtés d'Anelka, a encore perdu des points. Quel cauchemar pour le buteur de la Juventus! "Trezegol" n'a touché qu'une dizaine de ballons en première période dominée par les Anglais...

L'avant-centre n'avait plus joué et n'avait plus été convoqué en équipe de France depuis le 12 septembre 2007 et une défaite (1-0) contre l'Ecosse en qualifications à l'Euro au Parc des Princes. Et cette fois encore, quand le jeu tricolore a réussi à prendre vie, il n'est pas passé par lui. Il est sorti à la 63e minute, tout de même applaudi par le public. Si une nouvelle hécatombe ne frappe pas les attaquants français avant l'Euro, il semble avoir peu de chances d'aller en Autriche et en Suisse cet été. L'animation offensive, trop rare chez les Bleus, est venue d'Anelka, le plus "Anglais" des Français (il est passé par 5 clubs anglais).

Le nouveau joueur de Chelsea fut à l'origine du but français, en provoquant une sortie musclée de James, synonyme de penalty. Ribéry s'est chargé de l'exercice, trompant à contre-pied le portier anglais (1-0, 32). C'est là son 3e but en 25 sélections. Le joueur du Bayern est un des rares français à avoir été épargné par les blessures de l'hiver et à réaliser une saison pleine, contrairement à certains de ses équipiers en manque de temps de jeu, que ce soit Thuram ou Malouda, à qui Domenech continue à faire confiance, puisqu'ils étaient titularisés tous deux mercredi soir.

Dans le 4-4-2 classique français, les deux autres cadres blessés, Sagnol et Vieira, furent logiquement remplacés au coup d'envoi par Clerc et Toulalan. Ces deux Lyonnais ont justifié la confiance placée en eux. Clerc a définitivement gommé les lacunes de ses débuts en Bleu et apporte un vrai plus sur ses montées. Quant à Toulalan, il assume parfaitement son rôle dans le verrou défensif au milieu, n'hésitant pas à prêter main forte un cran en dessous en défense si besoin. Loin du "clash" espéré, le match n'a pas tenu ses promesses en matière de rythme et d'engagement.

La faute aux quarts de finale de la Ligue des champions qui impliquent quatre clubs anglais la semaine prochaine? Dans un stade de France plein mais étrangement calme (peut-être en raison de ce match un peu triste), l'attraction du jour était Beckham, de retour en sélection et titularisé pour sa 100e cape anglaise. Sa présence était attendue. En revanche, la grande surprise dans les rangs anglais était l'absence de Lampard sur la feuille de match.

"Becks" possède toujours sa technique léchée (les ballons arrivent toujours dans les pieds ou sur la tête de ses partenaires) mais n'a plus la vitesse qui allait avec. Le numéro 7 en était même réduit à retenir Ribéry par le maillot pour le freiner à 60 mètres des buts anglais... Le joueur des Los Angeles Galaxy est sorti à la 63e minute (juste quelques secondes avant Trezeguet), lui aussi ovationné par le public, heureux de l'avoir vu. Qui sait s'il participera aux éliminatoires du Mondial-2010 avec les Anglais? (belga)

  1. L'AS Rome retrouve la confiance avant son déplacement à La Gantoise

    L'AS Rome retrouve la confiance avant son déplace­ment à La Gantoise

    Après quatre rencontres consécutives sans succès en championnat, dont trois défaites, l'AS Rome a retrouvé la voie du succès, dimanche, à domicile, face à Lecce (4-0) dans le cadre de la 25e journée de Serie A. Les Romains (5e, 42 pts) confortent leur cinquième place au classement et reviennent à trois unités de l'Atalanta qui a vu son match face à Sassuolo être reporté à une date ultérieure du fait de la multiplication des cas du nouveau coronavirus en Italie.
  2. La Lazio de Rome, victorieuse au Genoa, reste dans le sillage de la Juventus

    La Lazio de Rome, victorieu­se au Genoa, reste dans le sillage de la Juventus

    La Lazio de Rome a obtenu les trois points de la victoire dimanche sur la pelouse du Genoa (2-3) dans le cadre de la 25e journée de Serie A. Les Romains, deuxièmes avec 59 points, répondent ainsi au succès de la Juventus samedi (1-2) sur le terrain de la lanterne rouge, la Spal, et reviennent à une unité au classement des Turinois (60 pts). L'Inter Milan de Romelu Lukaku, troisième avec 54 points, a vu son match contre la Sampdoria être reporté à une date ultérieure du fait de la multiplication des cas du nouveau coronavirus en Italie.