Plein écran
© EPA

La Juventus s'impose sans briller, avec un coup franc magistral de Dybala

Sans Cristiano Ronaldo, laissé au repos, la Juventus a laborieusement battu le promu Brescia (2-0) dimanche lors de la 24e journée de Serie A, dont le sommet est prévu à 20h45 entre la Lazio Rome et l'Inter Milan.

En attendant ce choc au Stade Olympique de Rome, la Juventus a donc repris les commandes du championnat, avec trois points d'avance sur l'Inter (2e) et quatre sur la Lazio. Pour affronter Brescia (19e), Maurizio Sarri avait laissé plusieurs joueurs au repos, alors qu'approche le 8e de finale de Ligue des champions à Lyon le 26 février.
Ronaldo n'était pas convoqué et De Ligt est resté sur le banc, alors que Pjanic était remplaçant au coup d'envoi. C'est d'ailleurs du Bosnien qu'est venue la très mauvaise nouvelle du jour pour les Turinois. Car Pjanic a dû être remplacé peu après son entrée en jeu, manifestement touché aux adducteurs, ce qui n'est pas de très bon augure à 10 jours du match face à l'OL, l'un de ses anciens clubs.

Plein écran
© EPA

Sarri a en revanche retrouvé Chiellini, entré en jeu pour le dernier quart d'heure alors même que sa convocation samedi avait surpris. Le capitaine turinois a donc récupéré rapidement de sa rupture du ligament croisé du genou droit, avec une reprise de la compétition cinq mois et demi après sa blessure. Sur le terrain, les bianconeri n'ont pas vraiment séduit mais ont pris trois points importants après deux défaites lors des trois derniers matches.

Leur tâche a été facilitée par l'expulsion du Français Ayé à la 37e minute, d'autant que sur le coup franc qui a suivi, Dybala a ouvert la marque d'une belle frappe du gauche. La Juve a ensuite largement dominé mais sans enthousiasmer. Et il a fallu attendre la 75e minute pour voir Cuadrado mettre les Turinois à l'abri après une passe décisive de Matuidi. Dans les autres matches du jour, la Fiorentina est allée écraser la Sampdoria Gênes 5-1 et Parme a battu Sassuolo 1-0 grâce à Gervinho.