Antonio Rudiger.
Plein écran
Antonio Rudiger. © AFP

Le coup de gueule de Rüdiger, victime de cris racistes lors de Tottenham-Chelsea

Le défenseur de Chelsea Antonio Rüdiger a été victime de propos racistes provenant des tribunes lors du match sur la pelouse de Tottenham. "Quand ces absurdités cesseront-elles?", s'est demandé le défenseur allemand sur Twitter.

Peu après l’heure de jeu, l’attaquant sud-coréen des Spurs Heung-min Son a été exclu pour un mauvais geste sur Rüdiger. Quelques minutes après cet incident, le joueur s’est plaint à son capitaine César Azpilicueta d’être l’objet de propos racistes de la part de certains supporters de Tottenham.

Une situation rapportée par Azpilicueta à l’arbitre du match Anthony Taylor et aux entraîneurs des deux équipes et qui a entraîné la diffusion à trois reprises de messages demandant au public de cesser les insultes racistes.

L’entraîneur de Chelsea Frank Lampard a réclamé des “mesures fortes”.”Tout ce que je sais, c’est que Toni Rudiger a dit avoir entendu des chants racistes. Je n’ai pas eu de conversation avec lui. Bien sûr que je le soutiens (...) Le problème doit être traité avec fermeté, quel que soit le stade”.

Son homologue de Tottenham, José Mourinho, a abondé dans son sens: “Je déteste le racisme dans la société, je déteste le racisme dans le football. Je suis déçu que des choses comme ça puissent arriver. Le club est très ferme dans ce genre de situation et en interne, nous allons essayer de faire face”.

Rudiger lance un message

"C'est très triste de voir du racisme dans un match de football, mais je pense que c'est très important d'en parler en public. Sinon, ce sera encore oublié dans quelques jours (comme toujours)", a écrit Rüdiger, 26 ans.

"Je ne veux pas impliquer Tottenham dans son ensemble dans cette situation, car je sais que seuls quelques idiots ont été les contrevenants. Dans un terrain de football aussi moderne que le stade de Tottenham, avec des dizaines de caméras de télévision et de sécurité, il doit être possible de les trouver et de les punir par la suite. Si ce n'est pas le cas, il doit y avoir eu des témoins dans le stade qui ont vu et entendu l'incident. C'est vraiment dommage que le racisme existe encore en 2019. Quand ces absurdités cesseront-elles?", a ajouté Rüdiger, qui indique avoir reçu des messages de soutien de supporters des Spurs.

Une enquête ouverte par Tottenham

Dans un communiqué publié en soirée, Tottenham a annoncé mener une "enquête approfondie" en liaison avec Chelsea et ses joueurs. “Toute forme de racisme est totalement inacceptable et ne sera pas tolérée dans notre stade. Nous prenons de telles allégations extrêmement au sérieux et nous prendrons les mesures les plus sévères possibles contre tout individu qui se comporterait de cette manière, y compris des interdictions de stade”, explique Tottenham.