Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Le derby Saint-Etienne - Lyon vire au règlement de compte

VideoSaint-Etienne - Lyon (1-2) a dégénéré dimanche soir, avant et après la rencontre.

Le premier incident s'est déroulé lors de l'échauffement, lorsque Joël Bats, l'entraîneur des gardiens lyonnais, est venu accrocher une écharpe de l'OL dans le but situé devant le kop stéphanois. Une provocation qui a entraîné un envahissement de terrain de la part de quelques supporters des Verts, en colère. Pour situer le contexte, rappelons que les fans de Lyon ne pouvaient pas se rendre au stade Geoffroy Guichard.

Après la partie, qui s'est terminée sur un but dans le temps additionnel de Jimmy Briand, les esprits se sont échauffés dans le vestiaire. Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a accussé Stéphane Ruffier de l'avoir frappé, comme il l'a indiqué sur Canal +.

"Les propos d'Aulas sont scandaleux"
"L'un de nos médecins a fait une remarque en rentrant aux vestiaires. Fabrice Grange, qui est un ancien Lyonnais, un ancien de l'équipe de France, a cru bon de vouloir essayer frapper notre médecin. Alors que j'essayais de les repousser, Stéphane Ruffier est arrivé par derrière et m'a assené un très grand coup dans le dos. Quand on est gardien de but, qui plus est pilote de Ferrari, je pense qu'on doit pouvoir garder ses nerfs."

Confronté à ces déclarations, le portier stéphanois a vivement critiqué le président de l'OL. "Il y avait une altercation dans laquelle je n'étais pas impliqué. Mon entraîneur des gardiens, Fabrice Grange, était entouré de pas mal de gens qui le poussaient. Jean-Michel Aulas est arrivé, je ne sais pas pourquoi. Je n'ai fait que le repousser. Il dit que je l'ai frappé dans le dos, c'est scandaleux ! Si je l'avais fait, il n'aurait pas pu faire une interview avec Canal + trois minutes plus tard... Je n'attaque pas les gens dans le dos, et d'ailleurs je n'attaque personne, ce n'est pas mon éducation. [...] Ses déclarations sont honteuses", a-t-il expliqué au Parisien.

"Bats a eu raison"
Quant à l'incident avec Joël Bats, Aulas a tenu à défendre son entraîneur des gardiens. "Ce geste symbolique aurait pu être traduit par un brassard noir en l'absence de nos supporters. Ce qui se passe sur le terrain est invraisemblable. Que sur un terrain sécurisé comme celui de Saint-Etienne on puisse voir des énergumères pénétrer en toute quiétude. (...) Joël a voulu faire ce geste pour les saluer. Il a eu tout à fait raison de faire cela."

Découvrez les incidents à partir de 5min30 dans la vidéo ci-dessus.