1
FIN
2
  • Isco 60'
  • Gabriel Jesus 78'
  • Kevin De Bruyne 83'

Le maestro Kevin De Bruyne renverse le Real et Courtois

Le choc le plus attendu des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions aura mis du temps à se décanter. Mais le match s’est emballé en seconde période et le Real, qui avait pourtant ouvert la marque, a pris de sérieux coups sur la tête en 20 minutes. Et c’est Kevin De Bruyne, passeur, puis buteur, qui a mené la rébellion mancunienne.  Sale soirée pour les Merengue, qui ont perdu Ramos, exclu en fin de rencontre et qui sera donc suspendu pour le match retour. 

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

On espérait un choc animé, le spectateur neutre sera longtemps resté sur sa faim devant ce match entre deux des favoris de la compétition. Deux petites occasions dans les 45 minutes initiales, on a cru qu’on allait assister à un duel stérile entre un Real trop discret et des Citizens pas franchement téméraires. Mais le scénario de la seconde période valait bien 45 minutes de patience. Sans atteindre des sommets, dans intensité ou dans le niveau de jeu, on a assisté à une deuxième période agréable, avec des buts, des retournements de situation et des Belges en action. Thibaut Courtois a tenu la baraque pour le Real... jusqu’à ce que Kevin De Bruyne ne décide de sortir de sa boîte. 

Drôle de soirée pour Thibaut Courtois.
Plein écran
Drôle de soirée pour Thibaut Courtois. © AFP

L’homme du match 

Sans surprise c’est Kevin De Bruyne qui sort du lot ce soir. D’abord pour son magnifique assist sur le but égalisateur, mais aussi pour son penalty parfaitement transformé face à Thibaut Courtois. Le capitaine d’un soir a pris ses responsabilités dans un exercice qui n’avait pourtant pas réussi à Manchester City ces dernières semaines. Et il a transformé l’essai, plaçant City dans une position idéale avant le retour. Le Diable s’était contenté d’un seul assist en phase de groupes, il a visiblement décidé de passer à la vitesse supérieure pour la phase à élimination directe. 

Le moment marquant 

L’exclusion de Sergio Ramos 

Dernières minutes de jeu et Gabriel Jesus qui file au but. Sergio Ramos n’hésite pas et tacle le Brésilien. L’arbitre n’hésite pas non plus et adresse le carton rouge au défenseur espagnol. Un coup dur de plus pour le Real qui devra faire sans son capitaine pour le match retour. 

Soirée compliquée pour Sergio Ramos contre City.
Plein écran
Soirée compliquée pour Sergio Ramos contre City. © Photo News

La stat 

Période compliquée pour le Real Madrid. Intouchables pendant de longues semaines, les Merengue, qui ont abandonné la tête la Liga au Barça le week-end dernier, enchaîne un troisième match consécutif sans victoire. Une mauvaise spirale avant de croiser la route des Catalans dans un Clasico qui sera décisif dans la course au titre de champion d’Espagne, dimanche prochain. 

Période compliquée pour le Real Madrid de Zinedine Zidane.
Plein écran
Période compliquée pour le Real Madrid de Zinedine Zidane. © AFP

Le Tweet 

La phrase 

Citation

Très heureux de voir ce penalty transformé. On avait manqué les quatre derniers, mais Kevin s’est entraîné. Il a une idée en tête, il y va, il frappe et c’est goal. Mais ce n’était pas facile.

Pep Guardiola.
Un but et un assist pour Kevin De Bruyne qui n'a pas été tendre avec Thibaut Courtois.
Plein écran
Un but et un assist pour Kevin De Bruyne qui n'a pas été tendre avec Thibaut Courtois. © REUTERS

Le constat 

La drôle de soirée de Thibaut Courtois 

A l'image de Dries Mertens, mardi, mais dans des circonstances complètement différentes, Thibaut Courtois est lui aussi passé du rire aux larmes sur la pelouse de Santiago Bernabeu mercredisoir. Impeccable sur son seul ballon chaud de la première période (une frappe de Mahrez), le portier des Diables a remis à ça en seconde période, avec une intervention cinq étoiles face au même Riyad Mahrez, quelques minutes avant le but d’ouverture d’Isco. Ça aurait pu être le tournant du match, mais la donne a changé et le portier belge n’a pu que s’incliner devant Jesus et De Bruyne. Au terme d’une prestation pourtant aboutie...