Plein écran
© EPA

Le message énigmatique de Neymar

Le feuilleton Neymar agite le monde du football et la presse tous les jours depuis des semaines. Partira, partira pas? La question a le mérite de se poser au sujet du joueur parisien. Mais s’il y en a un qui reste silencieux, c’est le principal intéressé. Ce mardi soir, sur les réseaux sociaux, le Brésilien a laissé un message énigmatique dans l’une de ses stories. 

“Le problème est que les gens sont haïs quand ils sont réels et sont aimés quand ils sont faux”, a-t-il écrit, reprenant à son compte une phrase de Bob Marley. Ce message semble être un retour de bâton pour les supporters parisiens qui ne l’ont pas ménagé dans les tribunes du Parc des Princes lors du premier match de Ligue 1 de la saison face à Nîmes il y a dix jours. 

Sur sa situation, les choses se précisent petit à petit. Le Barça est bien passé à l’action sur le dossier en faisant une offre de prêt avec option d’achat. Paris a refusé cette proposition. Mais une question reste floue: les détails de l’offre. Les versions divergent selon les médias. Ce mardi, Mundo Deportivo annonçait qu’il s’agissait d’un prêt payant à hauteur de 15-20 millions d’euros + une option d’achat fixée à 150 millions d’euros. Soit un montant total maximum de 170 millions d’euros. 

Le PSG demande 200 millions d’euros minimum

Ce mercredi matin, le même quotidien espagnol annonce que ce serait finalement un prêt de deux ans avec option d’achat obligatoire. Sport annonce de son côté un prêt d'un an avec un montant maximum de 160 millions d’euros. Enfin, la radio Cadena SER a une troisième version qui serait un prêt payant de 10 millions d’euros + une option d’achat comprise entre 170 et 180 millions d’euros.

Le Paris Saint-Germain demande au minimum 200 millions d’euros. Ces offres ne sont donc pas dans les critères du club parisien. Mais en France, Le Parisien se rapproche du montant espéré. Dans son édition du jour, le quotidien affirme ainsi que le PSG a reçu une offre de prêt payant de 40 millions d’euros + une option d’achat de 150 millions d’euros, soit 190 millions d’euros en tout. Il reste 13 jours pour que toutes les parties se mettent d’accord dans ce mercato. En cas d’échec, Neymar devra réintégrer le groupe et sans doute reconquérir une grande partie des supporters. 

  1. Le coach de Guimaraes regrette le manque de réalisme de son équipe contre le Standard

    Le coach de Guimaraes regrette le manque de réalisme de son équipe contre le Standard

    Ivo Vieira, entraîneur du Vitoria SC, s'est montré davantage insatisfait que frustré après la défaite de son club contre le Standard (2-0) jeudi soir lors de la première journée du groupe F de l'Europa League. "Je ne pas satisfait du résultat. Nous n'avons pas été efficaces devant le but et c'est ce qui nous a coûté la défaite", a expliqué le coach portugais en conférence de presse.
  1. Le selfie d’Areola avec Mbappé et Choupo-Moting ne passe pas pour les supporters du Real

    Le selfie d’Areola avec Mbappé et Chou­po-Mo­ting ne passe pas pour les supporters du Real

    Le Real Madrid a pris une valise contre le Paris Saint-Germain, ce mercredi, lors de la première journée de Ligue des champions (3-0). Alors qu'il n’était pas sur le terrain, Alphonse Areola, désormais gardien numéro 2 de la Casa Blanca, a fait parler de lui en apparaissant sur un selfie pris par son désormais ex-coéquipier Eric Maxim Choupo-Moting, juste après la rencontre. Le sourire du gardien madrilène n’a pas semble-t-il pas ravi un certain nombre de supporters du Real.