Dix buts en sept matchs de Ligue des Champions: Erling Haaland met l'Europe à ses pieds.
Plein écran
Dix buts en sept matchs de Ligue des Champions: Erling Haaland met l'Europe à ses pieds. © REUTERS
2
FIN
1
  • Erling Haaland 69' 77'
  • Neymar 75'

Le phénomène Haaland fait vaciller le PSG, Liverpool en grand danger

Ligue des ChampionsDu suspense et des surprises dès les premiers huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions 2019-2020. Si l’Atletico s’est contenté d’un petit but pour faire tomber le champion en titre, Liverpool (1-0), c’est vers le Signal Iduna Park de Dortmund qu’il fallait avoir le regard tourné pour voir du spectacle. Séduisants et incisifs, Axel Witsel, Thorgan Hazard et leurs équipiers ont eu raison du PSG grâce à l’inévitable Erling Haaland qui gonfle encore ses stats en Ligue des Champions. Mais le but inscrit par Neymar en Allemagne pourrait peser de tout son poids dans la balance finale à l’issue du match retour. S’ils ont souffert à Dortmund et à Madrid, Liverpool et le PSG n’ont pas encore dit leurs derniers mots. 

La note de la soirée

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

Deux affiches alléchantes, mais très différentes au programme de cette première soirée de Ligue des Champions de l’année 2020. D’une part, une opposition de style entre l’Atletico et Liverpool, de l’autre un duel entre deux puissances offensives à Dortmund.

Et on a eu droit au scénario attendu à Madrid. Boostés par un but inscrit très rapidement par Saul Niguez, les Colchoneros ont fermé la boutique ensuite, laissant l’initiative à des Reds pas franchement inspirés. C’est même l’Atletico qui aura le plus de regrets à l’issue de la partie, car on était plus proche du deuxième but madrilène que de l’égalisation anglaise.

Plus de buts et de spectacle de l’autre côté. Après une première période vierge, mais largement dominée par le Borussia, les Allemands ont obtenu gain de cause au terme d’un deuxième acte haletant. Beaucoup plus entreprenant, le Borussia mérite sa victoire, mais le but de Neymar laisse le PSG dans une position intéressante avant le retour. Même si les Parisiens savent qu’il faudra faire beaucoup mieux au Parc des Princes, dans trois semaines.

La soirée des Diables 

Quatre Diables ont pris part à cette soirée de Ligue des Champions. Trois à Dortmund: Axel Witsel, qui a rayonné dans l’entrejeu du Borussia Dortmund, Thorgan Hazard qui n’a pas compté ses efforts, mais n’est pas parvenu à soigner ses statistiques et Thomas Meunier, qui n’a pas démérité, mais qui manquera le match retour.

 Un seul Diable en revanche au Wanda Metropolitano de Madrid: Divock Origi est monté à la mi-temps d’Atletico-Liverpool, mais n’a pas connu plus de réussite que ses partenaires face au solide bloc de l’Atletico. Yannick Carrasco n’a, pour sa part, pas bougé du banc des remplaçants.  

Axel Witsel a régné sur l'entejeu dans le duel entre le Borussia et le PSG.
Plein écran
Axel Witsel a régné sur l'entejeu dans le duel entre le Borussia et le PSG. © REUTERS

L’homme de la soirée 

Brillant avec le Red Bull Salzbourg en phase de poules, Erling Haaland se savait très attendu pour ses débuts européens avec Dormtund. Il n’a pas déçu. Le Norvégien a fait parler son sens du but dans des registres très différents: en renard des surfaces d’abord, puis d’une frappe magistrale.  Et ça porte son total à dix buts, en sept rencontres de Ligue des Champions. 

Le moment marquant 

Les cartes jaunes de Thomas Meunier et Marco Verratti 

Battu, le Paris Saint-Germain a aussi accumulé les cartons dans cette rencontre et cela aura son influence sur le match retour. Tous les deux avertis, Thomas Meunier et Marco Verratti seront suspendus  le 11 mars prochain. Deux soucis en plus pour Thomas Tuchel...

Pas de match retour pour Thomas Meunier.
Plein écran
Pas de match retour pour Thomas Meunier. © EPA

Le Tweet 

La phrase 

Citation

2-1, ce n’est pas catastrop­hi­que, mais il y a plus de risques en vue du match retour.

Thomas Meunier, au micro de RTL.

La stat 

Une seule statistique pour illustrer les difficultés rencontrées par Liverpool à Madrid: pas le moindre tir cadré en 90 minutes pour les hommes de Klopp qui ont butté sur l’organisation sans faille des Colchoneros. Et c’est la première ‘véritable’ défaite de Liverpool cette saison qui avait été battu dans le Community Shield, mais à l’issue d’une séance de tirs au but et en Coupe de la Ligue, quand les U23 avaient pris le relais de leurs aînés, partis disputer la Coupe du monde des Clubs au Qatar à l’époque. 

Premier contre-temps de la saison pour Liverpool.
Plein écran
Premier contre-temps de la saison pour Liverpool. © REUTERS