Plein écran
© EPA

Le Real Madrid rate sa première à domicile

Dominateur mais imprécis, le Real Madrid a manqué sa première à domicile face à Valladolid samedi lors de la deuxième journée du championnat d'Espagne de football.

Karim Benzema pensait avoir délivré son équipe (82e, 1-0) mais Sergio Guardiola a arraché le partage pour les Albivioletas (89e, 1-1). Les deux équipes comptent 4 points.

Domination stérile

Malgré une franche domination en première période (67 % de possession), le Real a été incapable de faire la différence. Gareth Bale, James Rodriguez et Benzema ont eu une multitude d'opportunités mais ont manqué cruellement de réalisme. Les Merengues, qui ont tiré 14 fois au but, ont cadré deux envois pour aucun à Valladolid.

Le sauvetage de Courtois 

Après le repos, le Real a poursuivi sur sa lancée mais le rythme était un peu retombé. À peine monté au jeu (67e), le nouveau Merengue Luka Jovic a tiré sur la transversale (69e). Les visiteurs sont alors aussi passés à l'attaque, profitant du fait que le Real se dégarnissait à l'arrière. Thibaut Courtois a sorti une parade importante en repoussant des poings une frappe de Waldo (75e).

Égalisation à la 88e

Le Real pensait avoir assuré le coup quand Benzema a ouvert la marque d'une frappe en pivot dans l'axe (82e, 1-0). Mais Guardiola a profité d'une déviation de Plano pour glisser le ballon entre les jambes de Courtois (88e, 1-1). 

Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© AP
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
  1. Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent
    Play

    Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent

    Les champions d’Europe en titre tombent. Liverpool et Chelsea ont manqué leur entrée en lice en Ligue des Champions. La faute, entre autre, à Dries Mertens qui a inscrit le but d’ouverture du Napoli contre les Reds (2-0). Défaite plus douloureuse encore pour l’ancien club d’Eden Hazard, battu à Stamford Bridge par Valence (0-1). Mais le choc le plus décevant de la soirée opposait le Borussia Dortmund au FC Barcelone et s’est soldé sans le moindre but (0-0). Parmi les équipes attendues, c’est finalement l’Ajax qui a répondu présent. Révélation de la saison dernière, le club d’Amsterdam n’a fait qu’une bouchée du vice-champion de France en titre, Lille, a reçu une petite leçon sur la pelouse des Ajacides (3-0).
  2. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  3. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.