Plein écran
© AFP

Le Shandong Luneng battu malgré un but de Fellaini

Déjà assuré de la première place du groupe E de la Ligue des champions asiatique, le Shandong Luneng s'est incliné 2-1 sur le terrain des Japonais du Kashima Antlers, tenants du titre, mercredi lors de la 6e et dernière journée de la phase de groupe. Marouane Fellaini a inscrit le premier but de la partie à la 11e minute de jeu.

L'ancien international belge a ouvert la marque grâce à une tête dans le petit rectangle (0-1, 11e). C'est le 5e but du milieu de terrain, le 3e en 5 matches de Ligue des champions, depuis son arrivée en provenance de Manchester United lors du mercato hivernal. Le club de Kashima, dominateur, a renversé le cours de la partie en seconde période grâce à un doublé de son attaquant Sho Ito (68e, 70e).

Avec trois victoires et deux partages avant son déplacement au Japon, le Shandong Luneng avait déjà validé sa première place et donc son ticket pour les huitièmes de finale, où il affrontera un autre club chinois, le Guangzhou Evergrande. En effet, le vice-champion en titre de Chinese Super League s'est imposé simultanément contre les Sud-Coréens de Daegu sur le score de 1-0 grâce à un but de Paulinho, ce qui lui permet de dépasser son adversaire du soir afin de terminer à la deuxième place du groupe F. Le huitième de finale aller est prévu le 18 juin à Canton, une semaine avant le retour (25/06) à Jinan, ville du club de Marouane Fellaini. 

  1. Les Américaines favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin
    Play
    Mondial féminin

    Les Américai­nes favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin

    Le VAR ne fait décidément pas l’unanimité depuis le début de la Coupe du monde. Après les pénaltys retirés durant le premier tour, c’est encore une histoire de penaltys qui a animé le choc des huitièmes de finale entre l’Espagne et les Etats-Unis, lundi soir. Loin d’être ultra-dominatrices comme on aurait pu l’imaginer, les Américaines se sont qualifiées pour les quarts de finale grâce à deux penaltys et ça n’amuse pas les Espagnoles.