Plein écran
Michel Platini est de retour sur la scène médiatique © Capture d'écran franceinfo

Le tacle de Michel Platini contre le football moderne: “Le PSG pourrait s’appeler Coca-Cola”

Progressivement de retour dans le paysage médiatique, Michel Platini a pointé du doigt les méfaits du football moderne ce mercredi. L’ancien président de l’UEFA, qui a pris l’exemple du PSG pour appuyer son argumentation, veut limiter le pouvoir de l’argent.

Michel Platini prépare son come-back. Maintenant que sa suspension de toute activité liée au football est terminée, la légende du football français entame la promotion de son livre “Entre nous”, qui raconte les coulisses de ses déboires avec la justice. Sur les ondes de franceinfo mercredi matin, il n’avait, comme à son habitude, pas la langue dans sa poche.

Citation

L’argent tue une philosop­hie du football

Michel Platini

L’ex-patron de l’UEFA a ainsi dressé un triste constat du football moderne. “Aujourd’hui, vous achetez tous les meilleurs joueurs et vous gagnez. Tout est basé sur la richesse. L’argent tue une philosophie du football. Quand tu es président de l’UEFA, tu veux que tout le monde participe à tes compétitions et que tout le monde ait une chance de les gagner. Ça se complique un peu en ce moment”, regrette-t-il dans un premier temps.

L’homme de 64 ans se sert alors du cas du Paris Saint-Germain pour illustrer son avis. “Le président est qatari, le directeur sportif est brésilien, l’entraîneur est allemand, il y a un Français dans l’équipe. Pourquoi ça s’appelle le Paris-Saint-Germain? Parce qu’il y a 40 000 personnes, une grande population qui aime son club, d’accord. Mais bon, ça pourrait s’appeler Coca-Cola ou autre chose”, tacle-t-il. 

Un retour en préparation

Le fondateur du fair-play financier, mesure phare instaurée lors de son passage à la tête de l’UEFA, est d’ailleurs favorable à des quotas de joueurs étrangers dans les équipes.

L’ex-international français a également adressé une petite pique à Kylian Mbappé: “Avec l’âge et l’usure de son corps, Mbappé comprendra que la vitesse n’est pas tout. Il jouera un peu plus au ballon. Et fera jouer les autres.”

Plusieurs déclarations polémiques qui montrent que Michel Platini est bel et bien de retour. “À 64 ans, j’ai une dernière aventure à faire donc il ne faut pas que je me trompe”, indique-t-il en précisant que ce nouveau rôle sera forcément dans le football.

  1. Dries Mertens, du rire aux larmes, le Napoli loupe le coche
    Play

    Dries Mertens, du rire aux larmes, le Napoli loupe le coche

    Drôle de soirée pour Dries Mertens en Ligue des Champions, mardi soir, à San Paolo. D’abord héros du Napoli, le Diable Rouge avait donné l’avantage aux siens, en profitant pour égaliser le record de Marek Hamsik, meilleur buteur de l’histoire de Napoli. Mais la soirée a tourné au vinaigre pour le buteur napolitain, contraint de quitter la pelouse sur blessure en seconde période. Mauvaise opération au passage pour Naples, contraint au partage par le Barça et qui devra donc faire la différence au Camp Nou dans trois semaines...
  2. Gnabry et Lewandowski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quart de finale

    Gnabry et Lewandow­ski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quart de finale

    Éliminé par Liverpool en huitièmes de finale de la Ligue des Champions l’an dernier, le Bayern Munich a passé ses nerfs sur Chelsea, mardi soir, en huitième de finale aller de la C1 2019-2020. Avec le duo Gnabry-Lewandowski à la baguette, les Bavarois ont fait la différence sur la pelouse des Blues. À confirmer au retour, mais la route des quarts semble déjà bien dégagée pour les leader de la Bundesliga...