Plein écran
“Ils sifflent car ce sont les Etats-Unis”: Virginia Torrecilla ne digère pas l’élimination de l’Espagne en huitièmes de finale du Mondial féminin. © Photo News

Les Américaines favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin

Mondial fémininLe VAR ne fait décidément pas l’unanimité depuis le début de la Coupe du monde. Après les pénaltys retirés durant le premier tour, c’est encore une histoire de penaltys qui a animé le choc des huitièmes de finale entre l’Espagne et les Etats-Unis, lundi soir. Loin d’être ultra-dominatrices comme on aurait pu l’imaginer, les Américaines se sont qualifiées pour les quarts de finale grâce à deux penaltys et ça n’amuse pas les Espagnoles. 

Le penalty qui a permis Megan Rapinoe d’ouvrir le score semble indiscutable, mais l’Espagne était revenue au score grâce à un joli lob de Jennifer Hermoso et c’est le second pénalty, accordé en seconde période, qui fait débat. Virginia Torrecilla est formelle: il n’y a pas de faute. “Ils sifflent les penalties car ce sont les Etats-Unis. Je n'ai pas compris quand l'arbitre a sifflé penalty. Je n'ai jamais eu l'intention de faire une faute. Je touche le ballon et après, oui c'est vrai que je la touche car elle arrive par derrière. Mais je n'ai pas fait de faute", a estimé la joueuse de Montpellier au sujet de l'action qui amène le second penalty pour les Etats-Unis.

"Etre éliminées aux portes des quarts de finale, ça fait mal. Je suis sûre qu'ils sifflent les penalties car ce sont les Etats-Unis, la meilleure équipe du monde. Dans le sens contraire, ils ne les aurait pas sifflés", a ajouté Torrecilla. "Ca nous laisse un goût amer, mais on va retenir qu'on a rivalisé avec les meilleures du monde. Le travail fourni par l'équipe a été incroyable."

France-USA en quarts

Le sélectionneur espagnol, lui, se montre beaucoup plus mesuré. "Du banc on n'arrive pas à voir. Les arbitres ont analysé les images avant de prendre les décisions. On accepte toujours les décisions arbitrales donc il n'y a rien d'autre à dire", estime Jorge Vilda. 

Au final et malgré une belle résistance de la Roja, ce sont bien les Etats-Unis qui affronteront les Bleues en quarts de finale, au Parc des Princes, pour un choc qui fait déjà saliver tout l’hexagone. La Suède a également composté son billet pour les quarts de finale en dominant le Canada (1-0) et affrontera l’Allemagne au tour suivant. Les deux derniers huitièmes de finale auront lieu ce mardi et opposeront l’Italie à la Chine et les Pays-Bas au Japon.