Plein écran
© epa

Les conséquences de la tristesse de Cristiano Ronaldo

Evidemment, les déclarations de Cristiano Ronaldo continuent à alimenter la presse sportive du monde entier. A commencer par l'Espagne. Une tendance se dégage tout doucement et les conséquences risquent d'être importantes pour la star portugaise du Real Madrid.

Plein écran
© epa
 
"Chacun est comme il est... Mais moi, je suis content!"
Xabi Alonso (Real Madrid), sur le cas Cristiano Ronaldo
Plein écran
© reuters
Plein écran
© epa
 
"Tu es apprécié, ici, tu dois te sentir aimé"
José Mourinho à Cristiano Ronaldo par téléphone
Plein écran
© ap

"S'il est triste avec sa vie et avec ce qu'il touche, je suis prêt à échanger ma vie avec lui quand il veut"...

"Son départ apporterait beaucoup de choses au Real Madrid"...

"Il n'a pas le droit de se plaindre: il a les plus belles voitures, les plus belles femmes autour de lui, il mange tous les jours ce qu'il veut. Il n'a pas à se plaindre"...

"S'il est triste au Real Madrid, il faut le vendre"...

Kaka et Arbeloa défendent CR7
C'était prévisible. Le journal "AS" s'est amusé à prendre la température dans les rues de Madrid (garages, bars...) sur le sujet du moment: le cas Cristiano Ronaldo. Le moins que l'on puisse écrire est que sa cote de popularité en a pris un sacré coup. Le public madrilène est très fâché sur "CR7" et pense majoritairement que la vente de Cristiano Ronaldo pourrait permettre au club "merengue" d'acheter Radamel Falcao.

Dans le vestiaire du Real Madrid, ils ont été peu nombreux à montrer publiquement leur soutien à Cristiano Ronaldo, hormis Kaka et Arbeloa. Xabi Alonso, par exemple, a balayé la question d'un seul coup droit: "Chacun est comme il est... Mais moi, je suis content!"

Le président du Real Madrid fâché
Le président Florentino Perez aurait, d'après "El Confidencial" moyennement apprécié les plaintes de Cristiano Ronaldo. "Pourquoi me dis-tu ça maintenant alors que le marché des transferts est clos? Si tu veux partir, pourquoi n'es-tu pas venu la semaine dernière?"

Last but not least, évidemment, José Mourinho. "The Special One" défend son joueur, comme on peut le lire dans "Marca".

Mourinho: "Tu es un joueur important"
"Tu es un joueur important, ici. Il ne faut pas que tu aies de doute là-dessus, tiens toi le pour dit. Tu es apprécié, ici, tu dois te sentir aimé. Nous allons t'aider pour tout ce dont tu as besoin. On en parlera lorsque tu viendras, mais tu dois être certain que nous sommes là pour t'écouter et t'aider. Récupère bien et va de l'avant", a dit José Mourinho à Cristiano Ronaldo selon "Marca".

Bref, le cas Cristiano Ronaldo n'est pas encore prêt d'être réglé. S'il était déjà conspué dans tous les autres stades espagnols, le stade Bernabeu, l'un des plus exigeants en Europe, pourrait lui réserver un accueil glacial...

Plein écran
© afp