Plein écran
Richard Nieuwenhuizen © http://buitenboys.nl/website/

Les derniers mots du juge de ligne mortellement tabassé

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Richard Nieuwenhuizen, le juge de ligne de 41 ans mortellement molesté et tabassé par trois jeunes footballeurs d'Amsterdam dimanche, a succombé à ses blessures lundi vers 17h30. Le président de son club, Marcel Oost, est venu lui rendre visite à l'hôpital peu avant son décès. Selon la presse néerlandaise, l'arbitre l'a reconnu, malgré son état de santé très préoccupant.

"Hé Marcel, tout va bien? Quel football de merde, hein", aurait-il dit à son président. "Ses paroles étaient assez confuses, mais il m'a quand même laissé une impression positive. Il croyait qu'il allait se remettre de ses blessures. C'est la dernière fois que j'ai parlé à cet ami précieux du foot", explique-t-il.

Inculpés d'homicide et de maltraitance
Le juge de ligne est sans doute décédé des suites d'un traumatisme crânien, causé par trois adolescents du club adverse de Nieuw Sloten. "Après le coup de sifflet final, quasiment tous les joueurs se sont dirigés vers l'arbitre central pour lui serrer la main. Seuls les trois jeunes se sont rués sur le juge de ligne pour le tirer par terre et le frapper à la tête", prolonge-t-il.     

Les trois jeunes footballeurs d'Amsterdam arrêtés lundi dans le cadre de l'enquête sur l'agression d'un juge de ligne, ont été inculpés d'homicide, de maltraitance et d'actes de violence. Ils comparaîtront jeudi devant le juge-commissaire. Le juge-commissaire décidera entre autres de l'éventuelle prolongation de la détention préventive des trois jeunes âgés de 15, 15 et 16 ans. Ils ne peuvent pour le moment avoir de contacts avec le monde extérieur, à l'exception de leurs avocats.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© epa
  1. “Match de rêve”: Mertens “héros” de la presse italienne

    “Match de rêve”: Mertens “héros” de la presse italienne

    Record égalé, but contre le Barça, travail défensif soigné... Dries Mertens a livré un presque parfait en huitième de finale de la Ligue des Champions. Les deux seules ombres au tableau, sa sortie sur blessure et l’égalisation de Griezmann. Cela n’a pas empêché la presse italienne de saluer l’excellente performance du Diable Rouge. Sky Sport Italia évoque un “match de rêve”, mais regrette qu’il n’a duré “que 54 minutes”.
  1. Dries Mertens, du rire aux larmes, le Napoli loupe le coche
    Play

    Dries Mertens, du rire aux larmes, le Napoli loupe le coche

    Drôle de soirée pour Dries Mertens en Ligue des Champions, mardi, à San Paolo. D’abord héros du Napoli, le Diable Rouge avait donné l’avantage aux siens, en profitant pour égaliser le record de Marek Hamsik, meilleur buteur de l’histoire de Napoli. Mais la soirée a tourné au vinaigre pour le buteur napolitain, contraint de quitter la pelouse sur blessure en seconde période. Mauvaise opération au passage pour Naples, contraint au partage par le Barça et qui devra donc faire la différence au Camp Nou dans trois semaines...
  2. Gnabry et Lewandowski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale
    Play

    Gnabry et Lewandow­ski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale

    Éliminé par Liverpool en huitièmes de finale de la Ligue des Champions l’an dernier, le Bayern Munich a passé ses nerfs sur Chelsea, mardi soir, en huitième de finale aller de la C1 2019-2020. Avec le duo Gnabry-Lewandowski à la baguette, les Bavarois ont fait la différence sur la pelouse des Blues. À confirmer au retour, mais la route des quarts semble déjà bien dégagée pour les leader de la Bundesliga...