Plein écran
© AFP

Messi: “Quand Cristiano a égalisé, cela m'a fait un peu mal”

Lundi, à Paris, Lionel Messi a empoché son sixième Ballon d’Or. Un nouveau sacre synonyme de record absolu. Il devance désormais Cristiano Ronaldo au palmarès des vainqueurs et cela ne semble pas être anecdotique à ses yeux. “Quand Cristiano a égalisé, je dois reconnaître que ça m’a fait un peu mal. Je n’étais plus tout seul au sommet", commente, honnête, la Pulga dans un entretien accordé à France Football. 

Sept points. C’est l'écart minime qui a permis à Lionel Messi de devancer Virgil van Dijk et de glaner un nouveau Ballon d’Or, le sixième de sa carrière après ceux remportés en 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015. Un record qui lui a valu une énième pluie de louanges dans la presse internationale et espagnole, en particulier. 

Pour Marca,  Messi a été “couronné, comme un roi, comme le numéro un”.  Messi “a confirmé son règne sur le football”, selon AS.  Enthousiasme similaire du côté du quotidien catalan Sport qui salue la “décennie prodigieuse de Leo Messi. “Ce qui distingue Messi des autres joueurs, ce sont sa transcendance et sa longévité. Personne n’a jamais fait ce qu’il a fait pendant autant de temps.” 

Plein écran
© AFP

Une concurrence “extraordinaire”

À part Cristiano Ronaldo qui compte un Ballon d’Or de moins que Messi, depuis lundi. “J’appréciais d’avoir cinq Ballons d’Or et d’être le seul dans ce cas-là. Quand Cristiano a égalisé, je dois reconnaître que ça m’a fait un peu mal. Je n’étais plus tout seul au sommet", admet le capitaine du Barça dans France Football. 

“On est en concurrence et on traite d’égal à égal depuis dix ans. Je ne suis pas certain qu’on se rende compte que c’est quelque chose d’extraordinaire, qui restera dans l’histoire. Deux joueurs de ce calibre et qui sont en concurrence depuis tant d’années, ça n’est pas banal.”

Plein écran
© AFP