Plein écran
Vers un retour de Luis Enrique comme sélectionneur de la Roja © AFP

Moreno écarté, Luis Enrique de retour à la tête de la Roja

Robert Moreno n’est plus le sélectionneur de l'équipe d'Espagne. Annoncé depuis mardi, à l’aube du duel entre la Roja et la Roumanie, son départ a été confirmé ce midi lors d’une conférence de presse. C’est Luis Enrique qui reprendra place sur le banc en tant que T1. Luis Enrique (2018-2019), qui avait abandonné le poste le 19 juin pour “raisons personnelles” (endeuillé par le décès d’une de ses filles en août), reprend la charge de l’équipe.

 Luis Enrique revient aux commandes après plusieurs mois passés en famille auprès de sa fille Xana, décédée fin août à neuf ans des suites d’un cancer des os. Il conduira donc l’Espagne à l’Euro-2020 (12 juin - 12 juillet), compétition pour laquelle Moreno a assuré la qualification.

“Aujourd’hui nous pouvons confirmer que Luis Enrique retourne à son poste de travail”, a annoncé le président de la RFEF Luis Rubiales, ajoutant qu’”il avait toujours été clair que si Luis Enrique voulait revenir, il reviendrait”.

“Luis Enrique nous a transmis son envie de revenir”, a affirmé Rubiales, selon qui “la porte est toujours restée ouverte pour qu’il revienne”.

Luis Rubiales avait déjà surpris la planète foot en limogeant Julen Lopetegui à la veille du Mondial 2018. Avec le retour de Luis Enrique, c’est déjà le cinquième mandat (pour quatre sélectionneurs) depuis le départ à l’été 2016 de Vicente del Bosque, sacré champion du monde en 2010.

  1. Insatiable Lionel Messi: un nouveau triplé pour le Ballon d’Or
    Play

    Insatiable Lionel Messi: un nouveau triplé pour le Ballon d’Or

    Après des débuts hésitants en championnat, le Barça et le Real ont trouvé leur rythme de croisière. Quelques heures après la victoire du Real, le Barça a répondu en étrillant Majorque avec, une fois de plus, un immense Lionel Messi à la baguette. Auteur d’un triplé, cinq jours après avoir reçu le sixième Ballon d’Or de sa carrière, l’Argentin a tiré le Barça vers le haut. Les Blaugrana et les Merengue partagent donc toujours la tête de la Liga avec le même nombre de points.
  2. Les espoirs de titre s’envolent pour City et De Bruyne

    Les espoirs de titre s’envolent pour City et De Bruyne

    Les derniers espoirs de titre de Manchester City se sont-ils envolés, samedi soir, sur la pelouse de l’Ethiad Stadium? Alors que Liverpool a tranquillement disposé de Bournemouth, plus tôt dans la journée (0-3), Manchester City a encaissé un faux-pas supplémentaire dans le derby mancunien. Pas aidés par le VAR, les Citizens, trop rapidement été menés 0-2, ont réduit l’écart trop tard pour espérer revenir dans le match contre le rival, Manchester United (1-2). Alors qu’il reste encore 22 journées à jouer, Manchester City semble déjà écarté de la course au titre: les Citizens accusent un débours de 14 points sur les Reds et pourraient même se retrouver à six points de la deuxième place de Leicester, si Youri Tielemans et ses partenaires s’imposent à Aston Villa, dimanche après-midi.