Plein écran
© Capture d'écran

Mourinho crée la polémique: "Eto'o a 32 ans, peut-être 35"

VideoHier, nous vous parlions de cette interview accordée par José Mourinho à Canal + France en marge d'un évènement de la marque de montres Hublot. Outre les rumeurs concernant Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani, "The Special One" s'est également exprimé sur Samuel Eto'o, qu'il a raillé sur son âge. L'extrait fait grand bruit en Angleterre et n'aurait pas du tout plu à l'ex-attaquant du Barça.

Dans une séquence en off mais filmée par la chaîne cryptée française, l'entraîneur de Chelsea a ironisé sur le fait que son équipe ne possédait pas un buteur digne de nom. Et Eto'o alors? "Non, non. Il a 32 ans, peut-être 35, je ne sais pas...", a plaisanté le coach lusitanien.

Visiblement, l'humour de Mourinho n'a pas été partagé outre-Manche, où ses propos ont fait naître un début de polémique. Interrogé sur cette affaire à Istanbul, où Chelsea affrontera Galatasaray mercredi en Ligue des champions, l'entraîneur des Blues n'a pas mâché ses mots à l'égard de Canal+.

"Eto'o n'a aucune raison d'être offusqué"
"Ce média devrait avoir honte de ce genre de pratiques. En tant que média, vous devriez être embarrassés qu'un collègue ne respecte pas l'éthique du métier, qui est quelque chose de fondamental. Ils ont sorti quelque chose qui faisait partie d'une conversation privée. C'est vraiment dégoûtant. Cela montre qui ils sont vraiment", a-t-il déclaré avant de tenter d'éteindre l'incendie au sujet d'Eto'o (propos relayés par le site www.footmercato.net)

"Ce que j'ai dit sur lui était une blague. Il n'a aucune raison d'être offusqué. On parle d'un joueur qui a gagné quatre fois la C1, et avec lequel j'ai connu ma plus belle année lorsque j'étais à l'Inter. En plus, par le passé, il avait dit qu'il ne bosserait jamais avec moi et la saison suivante, je le recrutais. Si je ne l'appréciais pas, je ne l'aurais pas pris à l'Inter puis à Chelsea!", a-t-il prolongé.

  1. La France, victorieuse en Albanie, termine en tête du groupe H devant la Turquie
    Qualifications Euro 2020

    La France, victorieu­se en Albanie, termine en tête du groupe H devant la Turquie

    La France s'est assurée définitivement dimanche de la première place du groupe H en l'emportant sur la pelouse de l'Albanie (0-2) lors de la dixième et dernière journée des qualifications pour l'Euro 2020 de football. La Turquie (23 unités), qui s'est également imposée à Andorre (0-2) grâce à un doublé d'Enes Unal (ex-Genk), doit se contenter de la deuxième place, qualificative, à deux points des "Bleus". L'Islande (19 points), vainqueur en Moldavie (1-2), grâce notamment à une réalisation de Birkir Bjarnason (ex-Standard de Liège), disputera les barrages. L'Albanie (13), Andorre (4) et la Moldavie (3) sont éliminés.
  2. La Suède se qualifie pour l’Euro, le maximum de points pour l’Italie

    La Suède se qualifie pour l’Euro, le maximum de points pour l’Italie

    Après la Finlande qui a décroché la première qualification de son histoire plus tôt dans la journée, la Suède a aussi obtenu son ticket pour l'Euro 2020 de football vendredi à l'occasion de l'avant-dernière journée des qualifications. En s'imposant 0-2 en Roumanie, les Scandinaves terminent deuxièmes du groupe F derrière l'Espagne, facile vainqueur de Malte (7-0). Dans le groupe J, l'Italie a aligné une neuvième victoire en Bosnie-Herzégovine (0-3). Le Danemark a pris la première place du groupe D en dominant Gibraltar (4-0).