Plein écran
© AFP

Neymar réussit son retour avec le Brésil

Neymar, auteur d'un but et d'une passe décisive, insuffisants pour permettre au Brésil de battre la Colombie en amical vendredi à Miami (2-2), peut se consoler d'avoir enfin rejoué au foot, et plutôt bien, trois mois après sa blessure à une cheville.

Depuis ce coup du sort contre le Qatar en juin qui l'a privé de Copa America, remportée à domicile par la Seleçao, le Brésilien est allé de tremblements, après une accusation de viol dans un dossier classé finalement sans suite en août, en frustration avec ce transfert avorté au FC Barcelone.

Autant dire qu'en renouant avec les joies du ballon rond sur la pelouse du Hard Rock Stadium, le numéro 10 auriverde et du Paris SG peut désormais entrevoir une fin d'été un peu plus douce.

Dans la moiteur floridienne ambiante, son 61e but en 98 sélections - offert par un centre de son ami et capitaine Daniel Alves - a été synonyme d'égalisation pour le Brésil (59e), mené à la pause par la Colombie et le doublé de Muriel, d'abord sur penalty (24e) puis à la conclusion en force d'une belle action collective (34e).

Auparavant Neymar avait été une première fois bien précis pour trouver sur corner la tête de Casemiro qui a donné un premier avantage à son équipe, où était aligné en défense centrale le même duo qui veille au Paris SG Thiago Silva-Marquinhos.

Neymar tentera de confirmer les prémices de son retour en grâce mardi, toujours avec le Brésil, en amical contre le Pérou à Los Angeles.

Plein écran
© AFP
Plein écran
© AFP
  1. Le Barça recrute le Danois Braithwaite comme joker médical
    Play

    Le Barça recrute le Danois Braithwai­te comme joker médical

    Ce sera Braithwaite: le FC Barcelone a recruté l'avant-centre international danois de Leganés Martin Braithwaite (28 ans) comme joker médical d'Ousmane Dembélé (blessé à la cuisse droite), jusqu'en 2024, a annoncé le club catalan jeudi dans un communiqué. “Le joueur signera un contrat avec le club pour ce qu’il reste de la saison et quatre années en plus, jusqu’au 30 juin 2024, avec une clause libératoire de 300 millions d’euros”, a indiqué le club blaugrana dans son communiqué, jeudi.
  2. Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

    Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

    Nouvelle prestation honorable du Club de Bruges en Coupe d’Europe. Après le Real Madrid et le PSG, c’est Manchester United qui a fait connaissance avec les Blauw en Zwart ce jeudi. Très bien rentré dans sa rencontre, le leader du championnat de Belgique clôture pourtant ce seizième de finale aller avec une pointe d’amertume, car le Club a mené et eu les clés de la rencontre en mains, avant l’égalisation anglaise. Mais la qualification reste abordable pour Bruges. Il faudra réaliser l’exploit à Old Trafford dans une semaine et, sur ce qu’ils ont montré dans cette manche aller, les Brugeois en sont tout à fait capables...