Plein écran
Une victoire 13-0 qui suscite de nombreux commentaires. © AFP

Polémique sur le Mondial féminin: “Le respect? C’est tout donner”

Les Américaines, triples championnes du monde et grandes favorites du Mondial féminin, ont brillé pour leur entrée en lice, contre la Thaïlande. Mais leurs célébrations n’ont pas plu à tout le monde. 

Les USA n’ont fait qu’une bouchée de la Thaïlande, mardi soir, en établissant un nouveau record du plus gros écart jamais établi dans un match de Coupe du monde féminine (13-0). Et si cette victoire prouve une fois de plus que les Américaines sont les grandes favorites de cette Coupe du monde, ce sont les célébrations américaines qui créent la polémique. 

La Canadienne Clare Rustad, ancienne joueuse professionnelle aujourd’hui consultante, s’est offusquée de l’attitude des stars américaines en fin de rencontre. “Les Etats-Unis auraient pu gagner avec plus d’humilité et de style. C’est la meilleure équipe du monde, mais je suis dégoutée. (...) Tu fêtes le premier goal, d’accord. Mais ensuite, tu ne vas pas t’amuser à compter sur tes doigts le nombre de buts que tu marques. Quand c’est 10-0, tu ne vas quand même pas fêter le onzième comme si c’était le premier. Ce n’est pas un bon exemple. Elles voulaient assurer un bon goal average dès le premier match, d’accord, mais il y a d’autres manières de faire.” 

Plein écran
Alex Morgan se défend. © AFP

Une polémique que les championnes du monde en titre n’avaient pas vraiment vu venir, mais Alex Morgan, incontestable joueuse du match avec cinq buts, a tenu à se défendre. “Marquer en Coupe du monde, toutes les joueuses en rêvent depuis qu’elles sont petites filles. Et quand ça se produit, on n’y pense pas et on laisse les émotions se déchaîner. On est là pour aller chercher notre quatrième étoile”, rétorque la star de la sélection. 

Des propos soutenus par Jill Ellis, sélectionneuse de l’équipe américaine. “Aurait-on fait une telle polémique avec un 10-0 dans un match de Coupe du monde chez les hommes? En Coupe du monde, il faut être au top. On s’est entraîné dur pour ça. Le goal average pourrait faire la différence. Montrer du respect à ses adversaires, c’est tout donner.”