Plein écran
© Photo News

Salaires impayés: comment la FIFA va protéger les joueurs

La FIFA va mettre en place à compter du 1er juillet prochain un fonds de 14,6 millions d'euros qui permettra d'apporter un soutien financier aux joueurs en cas de salaires impayés, a annoncé mardi l'instance basée à Zurich.

La création de ce fonds, financé uniquement par la FIFA, fait suite à un accord entre la fédération internationale et la Fifpro, le syndicat mondial des joueurs. Plusieurs rapports récents, dont celui de la Fifpro, "attestent de la profusion de cas de salaires impayés partout dans le monde", explique la FIFA dans un communiqué.  S'il ne pourra pas couvrir la totalité des sommes dues aux joueurs, ce fonds "constitue néanmoins un important filet de sécurité". 

“Aider ceux qui en ont besoin”

"Cet accord et notre engagement à venir en aide aux joueurs en difficulté montrent de quelle manière nous concevons notre rôle d'instance dirigeante du football mondial. Nous sommes aussi là pour aider ceux qui en ont besoin", a expliqué Gianni Infantino, président de la FIFA, cité dans le communiqué.
La création de ce fonds fait partie des discussions portant sur la réforme des transferts et constitue une demande ancienne de la Fifpro.

A l'origine, selon des sources concordantes, la Fifpro avait souhaité que ce fonds soit également financé par un prélèvement sur les transferts ou une contribution des clubs. Mais certains acteurs s'y étaient opposés estimant que cela pouvait "déresponsabiliser" certains clubs. 

  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Le maestro Kevin De Bruyne renverse le Real et Courtois

    Le maestro Kevin De Bruyne renverse le Real et Cour­tois

    Le choc le plus attendu des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions aura mis du temps à se décanter. Mais le match s’est emballé en seconde période et le Real, qui avait pourtant ouvert la marque, a pris de sérieux coups sur la tête en 20 minutes. Et c’est Kevin De Bruyne, passeur, puis buteur, qui a mené la rébellion mancunienne. Sale soirée pour les Merengue, qui ont perdu Ramos, exclu en fin de rencontre et qui sera donc suspendu pour le match retour.