Plein écran
© photo_news

Tielemans à Leicester, des débuts encourageants

Tielemans a fait ses débuts en tant que titulaire lors de la défaite de Leicester face à Tottenham ce dimanche (1-3). Sa première sortie avec les Foxes a été remarquée et pleine de promesses. Analyse.

Prêté par Monaco au dernier mercato d'hiver, Youri Tielemans débutait pour la première fois un match de Premier League. Malgré la défaite face à Tottenham (3-1), l'entraîneur français des Foxes, Claude Puel, a été élogieux envers le jeune belge: "Il a fait un bon match, il est à l'aise avec le ballon, intelligent, il a apporté du danger, c'était intéressant. Positif."

Ce premier acte, Tielemans l'a commencé dans l'enceinte mythique de Wembley. Une belle mise en bouche. Le médian était aligné au cœur du jeu, dans un 4-3-3 où il était associé à Maddison se positionnant devant le Nigérian Ndidi.

Une créativité retrouvée 
Très bon à l'entrainement durant la semaine, il démarre son match très proprement puisque sur sa première action, il prouve très vite tout ce qu'il peut apporter à son équipe quand sa passe tranchante entre Trippier et Sanchez lance Barnes qui croise trop sa frappe (9e).

Sa créativité retrouvée, le Diable Rouge cherche souvent le relais avec Ghezzal à droite ou encore Gray positionné en pointe. S'il était placé axe droit du milieu à trois au coup d'envoi, on le voit régulièrement vu dézoner à gauche, et permuter avec Maddison quand le jeu le permet. 

Avec une confiance qui semble retrouvée après des mois difficiles à Monaco, Tielemans se tente même à une demi-volée dangereuse juste avant la mi-temps (45+2). Claude Puel a su vite responsabiliser un joueur pétri de talent.

Plein écran
Infographie sur le match de Tielemans contre Tottenham. © Piktochart

Des statistiques accomplies

Tielemans a laissé une forte impression grâce à son influence au coeur du jeu malgré son avertissement pour avoir accroché Sissoko (85e). Les chiffres justifient ce premier bon match. Il a réussi deux tirs dont un cadré. L'ex-joueur d'Anderlecht a touché 54 ballons, un peu partout sur le terrain, réussissant 92% d'entre eux dont neuf vers l'avant.

Sur Skysports, Jamie Redknapp n'a pas hésité a félicité le joueur belge pour son premier match abouti: "Tielemans a été fantastique. À chaque fois qu'il a touché le ballon, il a été exceptionnel."

  1. Michel Preud’homme se méfie de Guimaraes
    Europa League

    Michel Preud’homme se méfie de Guimaraes

    Michel Preud'homme ne sous-estime pas le Vitoria SC, loin de là. "C'est une équipe complète, capable de s'organiser mais aussi de rapidement se projeter vers l'avant grâce à des joueurs techniques et des latéraux offensifs", a déclaré le coach liégeois mercredi en conférence de presse. Jeudi à Sclessin (18h55), les Rouches lanceront leur campagne européenne contre le club portugais dans ce premier match du groupe F de l'Europa League.
  1. Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent
    Play

    Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent

    Les champions d’Europe en titre tombent. Liverpool et Chelsea ont manqué leur entrée en lice en Ligue des Champions. La faute, entre autre, à Dries Mertens qui a inscrit le but d’ouverture du Napoli contre les Reds (2-0). Défaite plus douloureuse encore pour l’ancien club d’Eden Hazard, battu à Stamford Bridge par Valence (0-1). Mais le choc le plus décevant de la soirée opposait le Borussia Dortmund au FC Barcelone et s’est soldé sans le moindre but (0-0). Parmi les équipes attendues, c’est finalement l’Ajax qui a répondu présent. Révélation de la saison dernière, le club d’Amsterdam n’a fait qu’une bouchée du vice-champion de France en titre, Lille, a reçu une petite leçon sur la pelouse des Ajacides (3-0).
  2. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).