Plein écran
En état de grâce, Tim Howard avait repoussé presque tous les assauts belges, le 1er juillet 2014, au Brésil. © EPA

Tim Howard, presque bourreau des Diables au Brésil, raccroche les crampons

Personne en Belgique n’a oublié la prestation XXL livrée par le gardien américain, un soir de juillet, au Brésil. 

Fin d’une longiligne carrière pour Tim Howard. Ancien gardien de Manchester United et surtout d’Everton, l’Américain a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière, à 40 ans, après plus de 20 ans au plus haut niveau. Après avoir enchanté la Premier League durant 13 ans, Howard évoluait à Colorado, en MLS, depuis 2016. 

Du haut de ses 121 sélections, il restera aussi dans la légende du foot US. Et même dans celle de la Coupe du monde. Son huitième de finale contre les Diables au Brésil avait marqué les esprits et pas seulement ceux des supporters belges. Avant de s’incliner face à De Bruyne et Lukaku, en prolongations, Tim Howard avait, ce soir-là, réalisé 16 parades: jamais aucun autre gardien n’a fait aussi bien en Coupe du monde.