Torres enfonce son pouce dans le nez de Vertonghen

VideoTottenham et Chelsea se sont quittés sur un match nul (1-1) samedi à White Hart Lane, en ouverture de la 6e journée du championnat d'Angleterre. Sigurdsson avait ouvert le score pour les Spurs (19e, 1-0), qui ont dominés la première mi-temps. Chelsea a logiquement égalisé en deuxième mi-temps grâce à Terry sur un assist de Mata (65e, 1-1). Fernando Torres a été exclu dix minutes avant la fin du match suite à un contact dangereux avec Jan Vertonghen.

Plein écran
© ap
Plein écran
© afp
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© getty

Si l'exclusion paraît sévère a priori, il faut savoir que l'attaquant espagnol et le défenseur belge s'étaient déjà frottés un peu plus tôt dans la partie. Torres a mis sa main au visage de Vertonghen, lui enfonçant même son... pouce dans le nez (voir vidéo ci-dessous).

De Bruyne pas dans le noyau
Vertonghen et Dembele étaient titularisés du côté de Tottenham. Chaldi est monté en cours de jeu en remplacement de Townsend (63e).

À Chelsea, Hazard a joué 70 minutes avant de céder sa place à Schürrle. De Bruyne n'était même pas sur la feuille de match...

Chelsea va mieux
Le nul entre Tottenham et Chelsea place provisoirement les Spurs seuls en tête, mais esquisse surtout les prémices du vrai départ des Blues.

Plus souvent ballottés que réellement confiants cette saison, les joueurs de Mourinho ont cette fois livré un vrai bon match, même s'ils n'ont pas réussi à le remporter.

Mata-Torres de retour
Au passage, le "Special One", qui semblait s'acharner contre le duo espagnol Mata-Torres, a peut-être changé d'avis, car la révolte de son équipe est venue lorsque le meneur de jeu, passeur décisif pour Terry sur coup-franc (66e), est entré en 2e période.

L'ex-attaquant de Liverpool s'est, lui, montré bien combattif. Tellement, même, qu'il a été exclu (80e) à la fin du 1er duel entre Mourinho et son ancien disciple Villas-Boas dont la poignée de main au coup d'envoi avait été fraîche.

Mourinho aime les chocs
Il faut croire que, à l'image de l'orgueilleux Mourinho, son équipe, qui avait déjà ramené un nul d'Old Trafford, apprécie les chocs.

Au contraire, si, avec 13 points, Tottenham prend provisoirement seul la 1re place avant le match d'Arsenal, les Spurs, malgré un jeu souvent emballant, semblent éprouver des difficultés contre leurs rivaux directs alors qu'ils briguent une place sur le podium en fin de saison.

Lloris sauve les meubles
Battus par Arsenal lors de leur unique défaite, les Spurs ont ainsi parfaitement commencé, ont même logiquement ouvert le score grâce au 3e but de Sigurdsson (19e), mais ont raté le break par Paulinho (45e) avant de se déliter au fil des minutes sous la pression de l'adversaire, encaissant alors leur 2e but cette saison.

Sans quelques parades de Lloris, les Spurs auraient même pu déchanter plus alors qu'ils attendent toujours une victoire depuis le 17 avril 2010 dans ce derby londonien.


10 par 89ly

11 par 89ly