Un but gag pour Lukaku, ça passe pour l’Inter

En battant Ludogorets 2-1 dans un stade Giuseppe Meazza vide (le match était disputé à huis-clos pour cause d'épidémie de nouveau coronavirus en Italie), l'Inter Milan s'est qualifié pour les huitièmes de finale de l'Europa League jeudi. Sorti à la 62e, Romelu Lukaku a inscrit le second but des Milanais (45e+4, 1-2). A l'aller, les Italiens s'étaient imposés 0-2.

Ludogorets a ouvert la marque par Cauly Oliveira Souza (26e, 0-1). Mais l'Inter n'a douté que six minutes. Bien servi par Christian Eriksen, Cristiano Biraghi a égalisé d'un tir à ras de terre d'un angle fermé (32e, 1-1). L'Inter, qui a contrôlé la rencontre, a eu plusieurs occasions de prendre les devants notamment par Nicolo Barella (40e) et Andrea Ranocchia (41e). Toutefois, il a fallu patienter pour que Lukaku s'offre l'un des buts les plus étonnants de sa carrière: après un coup de tête smashé, le ballon a été repoussé par le portier bulgare avant de rebondir sur sa tête (45e +4, 2-1).

Le Celtic, avec Boli Bolingoli Mombo sur le banc, a été sorti par le FC Copenhague (1-3). Tenus en échec sur leur terrain (1-1), les Danois ont ouvert la marque par Michael Santos (52e, 0-1). Les Bhoys ont égalisé sur penalty par Odsonne Edouard (83e, 1-1) mais ils n’ont pas eu le temps de songer aux prolongations que Pep Biel a redonné l’avance aux visiteurs (83e, 1-2). Les Ecossais devaient marquer deux goals pour se qualifier. Une mission impossible face à des Scandinaves, qui assuraient et ont concrétisé leur supériorité par Dame N’Doye (88e, 1-3). 

Plein écran
© AP