Plein écran
Vincent Kompany entouré de Marc Coucke et Michael Verschueren © Twitter Anderlecht

Vincent Kompany quitte Manchester City et revient à Anderlecht

“The time has come for me to go now” (le temps est venu pour moi de partir), a écrit Vincent Kompany sur Facebook dimanche matin, au terme de sa 11e et donc dernière saison avec Manchester City, le club anglais publiant également la nouvelle sur son site internet. La finale de la FA Cup remportée 6-0 samedi était son ultime match en tant que Blue. Kompany a ensuite annoncé dimanche midi qu’il assurerait le rôle de joueur-manager à Anderlecht pour les trois années à venir.

“Man City m’a tout donné. J’ai essayé de rendre autant que je pouvais en retour”, confie le Diable Rouge de 33 ans dans son message. “Je n’oublierai jamais comment les supporters me sont restés loyaux dans les bons mais surtout les mauvais moments”, promet le défenseur. “C’est cliché de le dire mais pourtant c’est vrai: sans mes équipiers, je n’aurais jamais été ici aujourd’hui. Nous avons livré tant de batailles ensemble. Côte à côte. Dans les bons et mauvais moments”, se souvient le capitaine, qui remercie l’entraîneur Pep Guardiola et sa famille, ne manquant pas de saluer la mémoire de sa mère.

Avec City, Kompany a remporté quatre titres de champion d’Angleterre, deux Coupes d’Angleterre, quatre Coupes de la Ligue anglaise et deux Community Shields. Il a joué 360 matches au total et inscrit 20 buts pour ses couleurs.

Un adjoint pour l’épauler durant les matchs

“Je veux partager mes connaissances avec les prochaines générations mauves. Ainsi, j’insufflerai aussi un peu de Manchester dans le coeur de la Belgique”, lance Vincent Kompany dans un second post au sujet du défi qu’il a décidé de relever à Anderlecht, où il a été formé. “Ce n’est pas un au revoir, c’est un à bientôt”, conclut-il.

“(Kompany) déterminera la tactique de l’équipe. Il déterminera ceux qui jouent. Mais quand il sera sur le terrain, il fera appel à un entraîneur, qui vient avec lui et qui fait le coaching”, précise le directeur sportif anderlechtois Michael Verschueren dans une vidéo diffusée dimanche dans la foulée par le RSCA.

  1. Deux buts, un assist: Mertens porte le Napoli et dépasse Maradona
    Play

    Deux buts, un assist: Mertens porte le Napoli et dépasse Maradona

    Il l’a fait! Après trois matchs sans le moindre but, Dries Mertens n’aura eu besoin que d’un quart d’heure sur la pelouse du Red Bull Salzbourg pour inscrire le 115e but de sa carrière napolitaine. Un but qui lui a permis d’égaler Diego Armando Maradona dans l’histoire de son club. Avant de le dépasser grâce à son deuxième but de la soirée en seconde période. Marek Hamsik (121 buts avec le Napoli) est le dernier à résister à Mertens dans le classement des buteurs de l’histoire des Pertenopei. Pour combien de temps?