Plein écran
Zidane "dans la ligne de mire" © Marca

Zidane dans le viseur des médias espagnols... et déjà menacé? “Il perd du crédit”

Les médias ibériques ont du mal à digérer la volée subie par le Real à Paris. Pour eux, le principal fautif est Zinédine Zidane, qui est “de plus en plus remis en question” en Espagne.

Un huit sur douze en championnat et une entrée en lice complètement manquée en C1, le début de saison du Real est mitigé. Les principales inquiétudes viennent surtout du jeu produit par la formation merengue. Arrivé en mars dernier dans un rôle de sauveur, Zinédine Zidane “perd du crédit” selon Marca.

En effet, il a récupéré les pleins pouvoirs sportifs cet été et bâti avec ses idées le visage du Real pour cette saison. Une seule de ses demandes n’a pas vu le jour: l’arrivée de Paul Pogba au milieu. Et ce manque s’est ressenti dès le match face à Paris. AS titre que la Maison Blanche a joué “sans milieu de terrain” en France. Les anciens joueurs ont analysé les carences du jeu merengue et notamment constaté que la gestion de ce secteur de jeu pendant le mercato a été catastrophique.

“Dans la ligne de mire”

Le Real a effectivement perdu plusieurs joueurs (Ceballos, Kovacic, Llorente) sans parvenir à enregistrer le moindre renfort. Cette constatation n’est pas de la responsabilité de Zidane. Marca note les premières différences de point de vue entre le technicien français et sa direction. Cette “crise blanche”, titrée par Mundo Deportivo, entraîne “les premiers signes d’érosion” selon Marca.

Zinédine Zidane est “de plus en plus remis en question” et “dans la ligne de mire”. Les prochains matchs seront déterminants pour redonner un peu de sérénité autour du club. Ses recrues, dont Hazard, seront attendues au tournant. À Madrid, tout va très vite et il n’est pas impossible de voir le poste de la légende française prochainement menacé. Une donnée risque cependant de refroidir les ardeurs des dirigeants madrilènes: son licenciement coûterait 39 millions d’euros nets d’après Sport.