Plein écran
© AFP

Accusé de viol, Neymar assure que “la vérité éclatera tôt ou tard”

Neymar a été entendu jeudi pendant plus de cinq heures dans un commissariat de police de Sao Paulo pour répondre des accusations de viol de la Brésilienne Najila Trindade.

"Je suis très tranquille. La vérité éclatera tôt ou tard", a déclaré le joueur de 27 ans aux journalistes à sa sortie du commissariat vers 21h00 locales.

L'attaquant du Paris SG, costume sombre, était arrivé dans une voiture particulière peu avant 16h00, et avait rejoint le commissariat en s'appuyant sur des béquilles en raison d'une blessure à la cheville droite qui l'a contraint au forfait pour la Copa America.

Selon la chaîne TV Globo, citée par L’Équipe, l’attaquant du PSG aurait expliqué que la relation sexuelle était “consentie” et que c’était Najila Trindade qui “demandait à se faire fesser”. Lors d’examens pratiqués dans un hôpital de Sao Paulo, les médecins avaient relevé de larges hématomes sombres au niveau des fesses et des jambes de la plaignante.

La police porte plainte contre Najila Trindade

Une cinquantaine de personnes s'étaient massées devant l'édifice dans l'espoir d'apercevoir la star brésilienne, protégée par un important dispositif de sécurité.
Neymar devait livrer sa version des faits dans l'affaire qui l'oppose à Najila Trindade, mannequin de 26 ans qui l'accuse de l'avoir violée dans un hôtel à Paris mi-mai. Cette dernière avait été entendue à Sao Paulo le 7 juin. Elle était sortie du commissariat après six heures de déposition.

Par ailleurs, la police brésilienne a annoncé plus tôt jeudi avoir déposé une plainte pour diffamation contre Najila Trinidade après que le mannequin a insinué que les forces de l'ordre étaient corrompues.

  1. L'Antwerp “impatient” de connaître la date de son entrée en Europa League

    L'Antwerp “impatient” de connaître la date de son entrée en Europa League

    L'Union européenne de football (UEFA) n'a pas entièrement clarifié la situation, loin s'en faut, en validant mardi le ticket du FC Malines pour la phase de poules de l'édition 2019-2020 de l'Europa League. Rien ne sera en effet définitivement acté tant que la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) n'aura pas rendu son verdict final et complet, concernant l'affaire de match arrangé qui avait dans un premier temps renvoyé Malines en D1B, et privé le lauréat de la Coupe de Belgique, de Coupe d'Europe.