Plein écran
La deuxième tentative était la bonne: sur penalty, à la 94e minute, Florencia Bonsegundo a offert le point de l’espoir à l’Argentine © Photo News

Autobut, VAR et penalty retiré: l’incroyable remontada de l’Argentine

Mondial fémininUn scénario digne de la Ligue des Champions 2018-2019... qui ne suffira sans doute pas. 

Le Mondial féminin a connu l’un de ses premiers très grands frissons hier soir. Si les Françaises ont réussi le carton plein devant leur public, si les Etats-Unis ont explosé les compteurs contre la Thaïlande (13-0) et si Marta est entrée dans l’histoire en devenant la meilleure buteuse de tous les temps en phase finale (17 buts, mieux que les 16 buts de Miroslav Klose), la Coupe du monde n’avait pas encore connu de scénario improbable: c’est désormais chose faite. 

Et il fallait être au Parc des Princes, mercredi soir, pour y assister. Condamnées à la victoire pour espérer une qualification pour les huitièmes de finales, Écossaises et Argentines se sont rendu coup pour coup dans leur troisième et dernier match de la phase de poules. La Tartan Army a d’ailleurs longtemps cru tenir le bon bout dans cette rencontre. Et le troisième but inscrit à la 70e minute de jeu par Erin Cuthbert semblait sonner le glas des espoirs argentins. 

Plein écran
Un scénatio cruelle pour les Ecossaises qui participaient pour la toute première fois à la Coupe du monde. © Photo News

Qualification malgré tout compromise

Mais l’Albiceleste ne l’entendait pas comme tel et 20 minutes à l’Argentine pour renverser l'Écosse. Milagros Menendez a lancé l’assaut, la chance et le règlement s’en sont ensuite mêlés. Un autobut de la gardienne écossaise et un penalty accordé par le VAR, d’abord manqué, mais ensuite retiré et transformé par Florencia Bonsegundo, à la 94e minute de jeu ont permis à l’Argentine d’arracher le partage de l’espoir. 

Mais si c’est la joie qui illuminait les visages argentins au coup de sifflet final, rien n’est fait, que du contraire. Troisième du groupe avec deux petits points, l’Argentine doit désormais espérer que... deux autres troisièmes ne fassent pas mieux. Un seul scénario permettrait  à l’Argentine de se qualifier pour les huitièmes de finale: des partages entre le Cameroun et la Nouvelle-Zélande et entre la Thaïlande et le Chili, ce jeudi. Aussi improbable que le point arraché contre l'Écosse mercredi? 

Plein écran
L’Argentine doit désomrais croiser les doigts. © Photo News