Jan Vertonghen lors de la demi-finale de la Ligue des champions contre l’Ajax en mai dernier.
Plein écran
Jan Vertonghen lors de la demi-finale de la Ligue des champions contre l’Ajax en mai dernier. © EPA

Avec les remplacements temporaires, une mini-révolution se prépare dans le football

L’International Football Association Board, garant des règles du football, s’apprêterait à discuter de l’introduction des remplacements temporaires de dix minutes dans des cas bien précis, notamment ceux où des joueurs subissent un choc à la tête avec un risque de commotion. Ce type de changement marquerait une première dans l’Histoire du football. 

Va-t-on connaître une mini-révolution dans les règles du football? Selon les informations du média anglais The Athletic, les discussions sont ouvertes quant à la possibilité de voir des changements temporaires afin de permettre aux médecins d’avoir le temps de faire des tests sur le joueur touché à la tête. 

En mai dernier, le K.-O. subi par Jan Vertonghen, lors de la demi-finale aller de Ligue des champions contre l’Ajax Amsterdam, avait interpellé les acteurs du football. Le staff médical des Spurs avait autorisé le belge à reprendre le jeu. Trente secondes plus tard, le défenseur avait réclamé de l’aide pour quitter le terrain. 

Suite à cet incident, une association anglaise dédiée aux lésions cérébrales a réclamé la mise en place des remplacements temporaires en cas de commotion. “Introduire des remplacements spécifiques en cas de commotion est une possibilité et quelque chose qui mérite d’être discuté”, avait admis dans le Times Michel D’Hooghe, président de la Commission médicale de la FIFA. “Mais si vous mettez un joueur sur le côté pendant dix minutes et que vous le renvoyez sur la pelouse sans qu’il ne se soit échauffé correctement, il y a un risque accru de blessures musculaires... Cela peut aussi poser problème”, ajoutait le dirigeant. Un vrai débat est en train de naître sur le sujet et des décisions pourraient être prises rapidement. 

  1. Nouvelle révolution à Anderlecht: Marc Coucke va céder son siège de président à Wouter Vandenhaute
    Mise à jour

    Nouvelle révolution à Anderlecht: Marc Coucke va céder son siège de président à Wouter Vandenhau­te

    Plusieurs médias belges annoncent le prochain changement de président au club de football du RSC Anderlecht. Marc Coucke cèderait sa place à Wouter Vandenhaute. Le club par la voix de son porte-parole David Steegen ne veut “ni confirmer ni infirmer” la nouvelle pour le moment. Il a jute précisé à Belga qu’une communication officielle sera publiée “dans le courant du jeudi après-midi”.
  2. Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavirus”

    Il avoue redouter la reprise, un joueur de Watford “lynché”: “J'espère que ton fils attrapera le coronavi­rus”

    En votant mercredi à l’unanimité en faveur d’une reprise des entraînements avec contact, la Premier League a fait un grand pas vers un redémarrage du championnat d’Angleterre suspendu mi-mars par la pandémie de coronavirus. Une reprise redoutée par certains joueurs dont Troy Deeney, le capitaine de Watford qui a exprimé publiquement ses craintes. Des propos qui lui ont valu un “lynchage” sur les réseaux sociaux.
  3. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.