Plein écran
Emiliano Sala © L'Equipe

“C’est une personne qui me dégoûte”: le nouvel enregistrement de Sala qui accable le FC Nantes

Le 21 janvier dernier, Emiliano Sala disparaissait dans une crash aérien dans la Manche. Cette tragédie a touché plus que le monde du football. Plusieurs mois après, l’Equipe a mené une enquête sur son transfert du FC Nantes vers Cardiff et s’est procuré un enregistrement inédit. Le 6 janvier, 15 jours avant sa disparition, l’Argentin déclarait: “Ils essaient par tous les moyens que j’aille à Cardiff”. 

Ce document fait froid dans le dos. Après un enregistrement d’Emiliano Sala sorti juste après sa disparition dans la Manche où on entendait l’Argentin confiant sa peur avant de décoller de l’avion qui se crashera quelques heures plus tard, un document inédit est sorti ce mercredi 22 mai par L’Équipe 21 qui diffusait un documentaire consacré à la disparition du footballeur. 

La chaîne sportive a réussi à mettre la main sur un message vocal de plusieurs minutes enregistré via Whatsapp. L’attaquant avait envoyé ce message à l’un de ses proches, deux semaines avant sa disparition, le 6 janvier dernier. Alors qu’il devait rejoindre le club gallois de Cardiff pour la deuxième parti de saison, l’enregistrement montre que le joueur n’était pas du tout intéressé à l’idée de rejoindre le Pays de Galles.

Le FC Nantes aurait forcé le joueur à partir

“Hier soir, j’ai envoyé un message à Meissa (Meissa N’Diaye, son agent personnel, ndlr) et il m’a appelé quelques heures plus tard. Donc on a discuté et il m’a raconté que hier soir, Franck Kita (directeur général du FC Nantes et fils du président du club) lui avait envoyé un message pour qu’il l’appelle et il l’a donc appelé. Ils se sont parlé et eux veulent me vendre. Donc il y a l’offre de Cardiff aujourd’hui. De leur côté, ils ont négocié pour gagner beaucoup d’argent et ils veulent absolument que je parte là-bas. Ils essaient par tous les moyens que j’aille à Cardiff”, raconte le joueur. 

Dans le message vocal, Emiliano Sala va plus loin et se dit “dégouté” par le président du FC Nantes, Waldemar Kita: “C’est une personne qui me dégoûte quand il est en face de moi. Lui aujourd’hui, il veut me vendre à Cardiff parce qu’il a fait une super négociation, il va rentrer l’argent qu’il veut. Lui, il veut que je parte à Cardiff, il ne m’a même pas demandé. Lui, il ne s’intéresse qu’à l’argent”, accusait l’Argentin. 

Kita rejette les accusations

L’homme d’affaires a ensuite été interrogé par l’Equipe pour répondre aux accusations: “J’ai l’impression que ce ne sont pas ses paroles (...) des gens lui ont dit : ‘il veut te vendre, il veut se faire de l’argent sur toi’. Ce n’est pas le cas. La preuve, je ne veux même pas cet argent”, a-t-il rétorqué. 

  1. Les Américaines favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin
    Play
    Mondial féminin

    Les Américai­nes favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin

    Le VAR ne fait décidément pas l’unanimité depuis le début de la Coupe du monde. Après les pénaltys retirés durant le premier tour, c’est encore une histoire de penaltys qui a animé le choc des huitièmes de finale entre l’Espagne et les Etats-Unis, lundi soir. Loin d’être ultra-dominatrices comme on aurait pu l’imaginer, les Américaines se sont qualifiées pour les quarts de finale grâce à deux penaltys et ça n’amuse pas les Espagnoles.