Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Photo News

La Fifpro met en garde contre la diminution de salaire demandée aux joueurs de football

Jonas Baer-Hoffmann met en garde, en tant que secrétaire général de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro), face à la réduction salariale demandée aux footballeurs professionnels en raison de la crise du coronavirus.

"Dans les pays où un professionnel ne gagne pas plus qu'un travailleur moyen, vous ne pouvez pas simplement dire oui à la diminution de salaire", a déclaré Baer-Hoffmann au magazine spécialisé allemand "Kicker". Il s'est référé à une étude réalisée il y a quelques années selon laquelle plus de 75% des joueurs professionnels gagnaient 3.650 euros ou moins par mois.

"Si vous passez la frontière entre l'Allemagne et la République tchèque il y a beaucoup de professionnels, qui ne gagnent que 1.500 à 2.000 euros par mois, et en Grèce en 2e division, parfois même seulement quelques centaines d'euros", a-t-il souligné. "C'est pourquoi nous ne voulons pas donner une recommandation générale face à cette mesure.”

La situation est différente en Allemagne. "Les joueurs comprennent qu'ils ont une responsabilité. Vous pouvez voir que les dons et les appels de fonds que Kimmich, Goretzka ou Ibrahimovic ont, entre autres, lancé", a déclaré Baer-Hoffmann.

La Fifpro ne s'opposera pas à ce que la saison se poursuive au-delà de la date normale du 30 juin si les différentes fédérations en décidaient ainsi "mais il faut une décision collective". Par exemple, aucun joueur ne devrait être licencié deux semaines avant la fin de la saison si celle-ci devait se prolonger jusqu'à la mi-juillet.

  1. Ceferin persiste et signe: “Les Belges risquent leur participation aux coupes européennes”

    Ceferin persiste et signe: “Les Belges risquent leur participa­ti­on aux coupes européen­nes”

    L’UEFA a déconseillé à tous ses pays membres de faire une croix sur l’issue des championnats de football à l’heure actuelle, et ce malgré la pandémie de Covid-19 qui paralyse le continent. Entre les lignes, la Pro League est clairement visée par les propos de l’instance et les clubs belges sont menacés d’être exclus des Coupes d’Europe. Aleksander Ceferin, le président, a maintenu son avis ce vendredi.