Plein écran
Aleksander Čeferin. © REUTERS

Le coup de gueule du président de l’UEFA sur le VAR: “C’est un vrai bordel”

Instaurée et mise en place partout en Europe depuis deux saisons, l’assistance vidéo à l’arbitrage fait toujours autant débat. Le président du l’UEFA, Aleksander Čeferin, a d’ailleurs donné son avis en critiquant vivement cet outil. Selon lui, le VAR n’a rien réglé et crée encore plus un sentiment d’injustice. 

Aleksander Čeferin est monté au créneau au sujet du VAR ce mercredi dans un entretien accordé au Mirror. “Je n’étais pas un partisan de la vidéo à la base, j’étais sceptique et je dois dire que je ne suis pas convaincu des résultats”, a-t-il déclaré.

“Certains arbitres en Angleterre ne vérifient même pas. En Italie, ils vérifient pendant une demi-heure. Vous savez, c’est un gâchis. Maintenant, vous voyez que les arbitres de touche ne se donnent même plus la peine de lever le drapeau. Ils attendent, attendent, attendent... Les joueurs? Ils ne fêtent plus. Maintenant, ils attendent d’abord la VAR. Et comme je l’ai dit, personne ne peut expliquer lorsqu’il y a main ou non. Qu’est-ce qui est intentionnel? L’arbitre n’est pas un psychiatre pour savoir si vous l’avez fait exprès ou non!”, constate-t-il. 

Le président de l’UEFA a expliqué qu’il n’était lui-même pas fan de cette technologie, instaurée par son prédécesseur Michel Platini. “C’est un vrai bordel. Je ne pense pas qu’un ou deux centimètres doivent justifier une décision. Si vous avez un long nez, vous êtes hors-jeu, de nos jours. Les lignes tracées sont également subjectives. Nous allons suggérer des changements”, précise-t-il, avant d’assurer qu’il n’y aura “pas de retour en arrière.”

Non utilisée lors des qualifications pour l’Euro 2020, la vidéo sera en fonction lors de la compétition en juin prochain, deux ans après avoir fait ses débuts à la Coupe du monde 2018.