Plein écran
© afp

Le salaire qui attend Marc Wilmots en Iran

Les négociations se poursuivent entre Marc Wilmots et la fédération iranienne. Elles ne devraient plus trop s'éterniser et le successeur de Carlos Queiroz devrait être annoncé dans les jours à venir.

Marc Wilmots est en passe de prendre pour la troisième fois la tête d'une sélection nationale. Après avoir dirigé les Diables et la Côte d'Ivoire, l'ancien joueur de Schalke va (sans doute) découvrir l'Iran et un nouveau continent. 

Il devrait succéder à Carlos Queiroz qui a démissionné en janvier dernier après l'élimination en demi-finale de la Coupe d'Asie face au Japon. Sur le plan sportif, tout s'est relativement bien passé pour le coach portugais qui a même failli qualifier son équipe pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde malgré un groupe relevé composé du Portugal, de l'Espagne et du Maroc. L'Iran est aussi aux portes du top 20 du classement Fifa (21e). 

Mais l'aventure semble avoir été plus mouvementée en coulisses. En avril dernier, Carlos Queiroz a porté plainte auprès de la Fifa contre son ancien employeur pour "salaires impayés". 

1,3 million d'euros par an
Selon la presse iranienne, Marc Wilmots devrait percevoir 1,3 million d'euros par an s'il accepte le contrat qui lui a été proposé. Il pourrait aussi amener des adjoints, mais devrait impérativement inclure dans son staff l'ancien international Javad Nekounam. 

La décision ne devrait plus tarder à tomber car deux matches de préparation sont programmés au début du mois de juin. L'Iran accueille la Syrie le 6 juin prochain et se déplace en Corée du Sud, cinq jours plus tard. C'est le nouveau sélectionneur qui devrait prendre place sur le banc de touche pour ces rencontres amicales.