Plein écran
Joueuses de football en Iran © ap

Le voile officiellement autorisé dans le football

UpdateLe port du voile et du turban dans le football a été approuvé officiellement samedi par l'International Football Association Board (Ifab), l'organe garant des lois du jeu, après 20 mois d'essai.

"Il a été décidé que les joueuses pouvaient avoir la tête couverte pour jouer", a déclaré en conférence de presse le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke.

En réponse à une requête de la communauté sikh canadienne, la mesure a été élargie aux hommes. Une circulaire doit être envoyée aux différentes fédérations pour expliquer les détails de l'application de cette décision. Ce voile ou ce turban n'est pas celui de tous les jours. Il doit être en accord avec la tenue du joueur, ne pas être rattaché à son maillot, ne pas constituer un danger pour celui qui le porte ou autrui, et ne doit avoir aucune partie qui dépasse.

Si jusqu'en 2012 les instances dirigeantes du football interdisaient le port du hijab, prétextant des risques de blessures au cou ou à la tête pour les joueuses, le Board avait décidé de lever cette interdiction afin de tester le port du voile pendant deux ans, à la demande de la Confédération asiatique (AFC). Au terme de cette expérience de plusieurs mois, le Board a jugé ne plus avoir de raisons valables de l'interdire si les consignes fixées sont bien respectées.

  1. Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent
    Play

    Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent

    Les champions d’Europe en titre tombent. Liverpool et Chelsea ont manqué leur entrée en lice en Ligue des Champions. La faute, entre autre, à Dries Mertens qui a inscrit le but d’ouverture du Napoli contre les Reds (2-0). Défaite plus douloureuse encore pour l’ancien club d’Eden Hazard, battu à Stamford Bridge par Valence (0-1). Mais le choc le plus décevant de la soirée opposait le Borussia Dortmund au FC Barcelone et s’est soldé sans le moindre but (0-0). Parmi les équipes attendues, c’est finalement l’Ajax qui a répondu présent. Révélation de la saison dernière, le club d’Amsterdam n’a fait qu’une bouchée du vice-champion de France en titre, Lille, a reçu une petite leçon sur la pelouse des Ajacides (3-0).
  2. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  3. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.
  4. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.