"Les Bleus s'en tirent quand même très bien avec l'arbitrage"

La France a été secouée par le Nigeria en huitièmes de finale du Mondial. Les hommes de Didier Deschamps ont émergé en fin de rencontre, mais ils auraient dû terminer la rencontre à dix suite à la semelle de Blaise Matuidi.

Blaise Matuidi n'est pas un joueur méchant mais quand il y va franchement, cela déménage. Onazi en a fait les frais hier après-midi, en quittant Brasilia avec un plâtre après l'intervention du joueur du PSG.

"Agression caractérisée. ROUGE ECARLATE. Inadmissible de ne pas la donner en étant le nez dessus. FRACTURE de la cheville pour la victime !", déplorait Marcel Javaux sur Twitter pendant la rencontre.

Plus généralement, le consultant arbitrage de la RTBF regrettait les décisions en la défaveur des "Super Eagles", qui n'ont pas obtenu le penalty qu'ils méritaient en première période suite à un ceinturage de Patrice Evra dans le rectangle. "Premier match où des non-décisions arbitrales influencent le résultat. Un péno indiscutable non sifflé et une agression non sanctionnée."

Plus généralement, les dieux du football semblent être du côté français depuis le début de la Coupe du Monde. Après le coup de sang de Pogba contre le Honduras et le coup de coude de Sakho et Giroud contre l'Equateur, on ne peut pas dire que les Bleus aient été désavantagés jusqu'ici. "Les Bleus s'en tirent quand même très bien avec l'arbitrage", reconnaissait Pierre Ménès. La chance du champion?