Plein écran
© belga

Platini débouté sur la triple peine

L'International Board (IFAB), garant des lois du football, a rejeté samedi la requête de Michel Platini, le président de l'UEFA, qui voulait supprimer la "triple peine" (penalty, carton rouge et suspension) en cas de faute du dernier défenseur dans la surface de réparation.

La proposition avancée par l'UEFA de ne plus donner un carton rouge systématiquement a été discutée lors de l'assemblée générale du Board à Zurich, mais sans surprise, le débat n'est pas allé plus loin que l'an dernier.

"Ce n'est pas cette proposition qui peut être acceptable et peut changer les règles du jeu telles qu'elles sont aujourd'hui parce que cela ne résoud pas cette question de la triple peine", a souligné Jérôme Valcke lors d'une conférence de presse, qui est l'un des membres de l'IFAB en tant que secrétaire général de la FIFA (Fédération internationale de football).

Selon l'IFAB, la fin de l'imposition d'un carton rouge pourrait conduire à des fautes délibérées dans la surface de réparation.

Le sujet a été renvoyé à un panel d'experts qui devront suggérer comment améliorer les règles.

  1. Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent
    Play

    Dries Mertens s’offre Liverpool, l’Ajax brille, le Borussia et la Barça déçoivent

    Les champions d’Europe en titre tombent. Liverpool et Chelsea ont manqué leur entrée en lice en Ligue des Champions. La faute, entre autre, à Dries Mertens qui a inscrit le but d’ouverture du Napoli contre les Reds (2-0). Défaite plus douloureuse encore pour l’ancien club d’Eden Hazard, battu à Stamford Bridge par Valence (0-1). Mais le choc le plus décevant de la soirée opposait le Borussia Dortmund au FC Barcelone et s’est soldé sans le moindre but (0-0). Parmi les équipes attendues, c’est finalement l’Ajax qui a répondu présent. Révélation de la saison dernière, le club d’Amsterdam n’a fait qu’une bouchée du vice-champion de France en titre, Lille, a reçu une petite leçon sur la pelouse des Ajacides (3-0).
  2. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  3. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.