Plein écran
De Bruyne en Platini. © VTM/Photo News

Platini recadre De Bruyne: “Qu’il aille se plaindre aux hommes politiques de son pays”

Ancien président de l’UEFA et à l’origine de la réforme de l’Euro, Michel Platini a peu goûté à la sortie médiatique de Kevin De Bruyne qui avait ouvertement critiqué le nouveau format du tournoi. Le Diable Rouge avait notamment évoqué une “falsification de la compétition”. 

Pas (beaucoup) de suspense. Le Pays de Galles ou la Finlande, voilà la seule réponse attendue par les Diables ce samedi soir à Bucarest à l’occasion du tirage au sort de l’Euro 2020. La Belgique est déjà assurée de figurer dans le groupe B aux côtés de la Russie et du Danemark. Pour rappel, les douze pays-hôtes sont préalablement assignés à certains groupes s’ils se qualifient, et des restrictions empêchent certaines nations de s’affronter pour raisons politiques ou diplomatiques. 

“Les Belges n’avaient qu’à construire leur nouveau stade”

“Ça retire tout le plaisir d’un tirage au sort”, avait assuré Kevin De Bruyne après le dernier match de qualification face à Chypre. “Pour moi il s’agit d’une sorte de falsification de la compétition (...) “Un scandale, honnêtement.”

Implicitement visé, Michel Platini a peu apprécié les propos de KDB et lui a répondu dans un long entretien accordé au quotidien L’Équipe. “Je suis à l’origine du concept de l’Euro 2020, j’ai participé au choix des villes, mais le tirage au sort, ce n’est pas moi (...) Si les Belges voulaient jouer à la maison, ils n’avaient qu’à construire leur nouveau stade à temps! Bruxelles devait accueillir des matches, et il a fallu les réattribuer à Londres. Que De Bruyne aille se plaindre auprès des hommes politiques de son pays!”