Plein écran
© AP

Qui est Najila Trindade, la femme qui accuse Neymar de viol?

Le Brésilien Neymar est dans la tourmente depuis plusieurs jours. En cause, une accusation de viol par une mannequin brésilienne de 26 ans. Son nom a fait le tour du monde en quelques heures: Najila Trindade Mendes de Souza. Portrait. 

La jeune femme est un mannequin de profession originaire de Sao Paulo. Mère d'un petit garçon de 6 ans, elle n’est plus avec le père depuis un an. “Elle a confiance, elle est calme, mais elle est aussi très contrariée (…) Physiquement elle ne va pas bien, elle a maigri parce qu’elle ne veut plus rien avaler”, a expliqué son ex-copain à O Globo Estivens Alves. Le père de l’enfant a également révélé que son fils n’allait plus à l’école à cause d'intimidations de ses camarades suite à l’affaire. 

Peu connue dans le monde avant cet épisode, elle a une petite popularité au Brésil. Elle a pu être aperçue dans différentes publicités et clips vidéos, dont un du chanteur Zula en août 2017. Selon la presse brésilienne, elle aurait 3 frères et soeurs et aurait quitté le foyer familial il y a quatre ans.

Un passé judiciaire

Depuis l’éclatement de l’affaire et son apparition lors d’une interview accordée au média brésilien STB, la jeune femme aurait quitté sa résidence située dans une banlieue de Salvador pour se réfugier dans un lieu tenu secret.

Selon la presse hispanophone, la plaignante aurait également  un passé judiciaire. La veille de son dépôt de plainte contre Neymar, Najila Trindade a été condamnée à une amende de 26.000 réaux (près de 6.000 euros) à cause de loyers impayés depuis août dernier. Ce qui lui a valu un avis d’expulsion. Une deuxième affaire a été révélée par la presse brésilienne. Elle concernerait une dette de 4160 réaux (moins de 1.000 euros) envers la Pan American School of Art and Design. 

Peur pour sa vie

Dans un nouvel entretien à BuzzFeed dans lequel elle confie avoir peur pour sa vie. “Pour l’amour de Dieu, je ne suis pas un homme de fer, confie-t-elle dans un texte envoyé au site. Tout le monde achète tout le monde. Il a de l’argent et peut acheter tout le monde mais je dis la vérité” a-t-elle confié. 

Dans cette seconde interview, elle rétière sa version des faits: “Il m’a violée, il m’a agressée et rien, ni personne ne changera ce qu’il s’est passé. C’est plus facile de m’incriminer en tant que pute et de classer l’affaire. On est dans un monde de merde. Tu sais ce qu’il va se passer? Ils vont me tuer et dire que je me suis suicidée, que je mentais et la vie va continuer. Les femmes continuent d’être violentées, violées et traitées comme des poubelles.”

Najila Trindade avoue vivre un enfer: “Je ne peux même pas me rendre au poste de police pour porter plainte pour l’effraction de mon appartement, confie-t-elle. J’ai beaucoup de problèmes émotionnels et de pression. Ma vie est un enfer, je ne mange plus, je ne dors plus et tout le monde me demande des interviews.”