Plein écran
© afp

Bottas le plus rapide lors des essais libres en Chine

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a réalisé le meilleur temps de la 2e séance d'essais libres du Grand Prix de Chine, 3e des 21 manches du Championnat du monde de Formule 1, vendredi sur le circuit de Shanghai (5,451 km).

Le pilote finlandais a signé le chrono de 1:33.330, plus rapide que le meilleur temps de la première séance réussi en matinée par Sebastien Vettel. Il a cette fois devancé de 27/1000e le leader de Ferrari (1:33.357). Le 3e temps a été signé par le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull-Honda) à 221/1000es devant le champion du monde en titre le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), 4e à 707/1000es. L'Allemand Nico Hülkenberg (Renault) est lui 4e à 766/100. 

Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), héros du précédent Grand Prix à Bahreïn, a dû rejoindre les stands lors de la séance à la suite d'un problème mécanique sans pouvoir en repartir. En conséquence, il n'a pu effectuer que 13 tours et signer le 7e temps à 828/1000es de Bottas.

Ce dernier est actuellement en tête du championnat du monde avec un point d'avance sur son coéquipier Hamilton après deux épreuves. La F1 va disputer dimanche en Chine son 1000e Grand Prix depuis la création du championnat du monde en 1950.

  1. Au Brésil, Verstappen  signe la deuxième pole de sa carrière

    Au Brésil, Verstappen signe la deuxième pole de sa carrière

    Auteur du meilleur temps des Q1 et Q2, Max Verstappen a également été le plus rapide dans la 3e partie des qualifications (Q3) du Grand Prix du Brésil de Formule 1, 20e des 21 épreuves du championnat du monde 2019, samedi à Sao Paulo. Au volant de sa Red Bull, le Néerlandais a réussi la pole en 1:07.508 sur le circuit d'Interlagos. Il s'agit de la 2e pole de sa carrière après celle réalisée cette saison en Hongrie.
  2. Zéro émission de CO2 en 2030: le plan ambitieux de la Formule 1

    Zéro émission de CO2 en 2030: le plan ambitieux de la Formule 1

    La Formule 1 a annoncé mardi un plan "à effet immédiat" pour réduire à zéro ses émissions de CO2 d'ici à 2030 et organiser des événements plus respectueux de l'environnement d'ici à 2025. "Cette initiative inclut les monoplaces, les activités en piste ainsi que le reste des opérations liées au sport", précise dans un communiqué la F1, dont le plan implique la Fédération internationale de l'automobile (FIA), les promoteurs des Grands Prix, les équipes ou encore les sponsors.