Jules Bianchi est toujours retenu en soins intensifs à l'hôpital de Yokkaichi, au Japon.
Plein écran
Jules Bianchi est toujours retenu en soins intensifs à l'hôpital de Yokkaichi, au Japon. © reuters

Ce n'est pas bon signe pour Jules Bianchi

VideoLes propos du directeur exécutif de Marussia, Graeme Lowdon, ne tendent pas à l'optimisme. "Il n'y a pas d'évolution de son état de santé."

Depuis la fin du mois d'octobre, on n'avait plus reçu aucune nouvelle officielle de Jules Bianchi. "Il est dans un état critique mais stable", avait déclaré la famille du pilote français victime d'un terrible accident lors du Grand Prix du Japon (5 octobre).

Pessimisme
Cinq semaines après les faits, Graeme Lowdon, le directeur sportif de Marussia, a livré ses impressions.

"Il n'y a pas d'évolution, il est toujours dans un état stable, mais critique", a-t-il déclaré au micro de "Sky Sports".

Coma artificiel
Ce qui n'est évidemment pas très rassurant pour Jules Bianchi, plongé dans le coma artificiel et toujours retenu en soins intensifs à l'hôpital de Yokkaichi, au Japon.

"Tous les membres de l'équipe Marussia et ses fans, très nombreux, pensent à Jules aujourd'hui'', conclut Graeme Lowdon.

  1. Red Bull a envisagé une contamination volontaire de Max  Verstappen
    Coronavirus

    Red Bull a envisagé une contamina­ti­on volontaire de Max Verstappen

    L'écurie de Formule 1 Red Bull a pensé un moment à l'idée de contaminer délibérément au coronavirus Max Verstappen et ses autres coureurs sous contrat. L'idée était que les pilotes, des hommes jeunes et en bonne santé pour qui le virus ne représenterait en principe aucun danger, soient immunisés. Ils ne risqueraient donc plus d'être infectés si la saison de Formule 1 reprend, selon l'écurie Red Bull.