Plein écran
© reuters

Deux neutralisations au GP de Corée

Le Grand Prix de Corée de Formule 1, a repris au 41e tour, sur les 55 prévus, après deux neutralisations successives provoquées par une crevaison spectaculaire sur la McLaren du Mexicain Sergio Pérez, puis un incendie sur la Red Bull de Mark Webber.

Plein écran
© ap

Webber s'est aussitôt arrêté, est sorti de sa voiture, et alors que Räikkönen doublait Grosjean, un gros 4x4 est apparu sur la piste, juste devant Vettel et les deux Lotus qui menaient la course, pour aller sur le lieu de l'incendie. La voiture de sécurité est immédiatement ressortie des stands pour neutraliser la course.

Un quart d'heure plus tôt, Pérez avait crevé à l'avant-droit, le pneu le plus sollicité sur ce circuit de Yeongam, et son pneu s'est désintégré en pleine ligne droite, envoyant un énorme lambeau de gomme en direction des voitures qui le suivaient, mais sans provoquer d'accident. Cet incident a provoqué une première neutralisation, du 32e au 37e tour.

Au moment de la reprise de la course, au 41e tour, l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault), triple champion du monde en titre, parti en pole position, menait devant les deux pilotes Lotus, le Finlandais Kimi Räikkönen devant le Français Romain Grosjean.

Dès le début de la neutralisation, la plupart des pilotes de tête, dont Vettel et Grosjean, sont rentrés aux stands pour changer de pneus. La course est repartie avec des écarts réduits entre les monoplaces, notamment pour Grosjean qui était à cinq secondes de Vettel avant la première neutralisation.