Plein écran
© AP

Hamilton s’impose au Mexique mais devra encore attendre pour le titre

mise à jourLewis Hamilton (Mercedes) a remporté le Grand Prix du Mexique, 18e des 21 rendez-vous de la saison en Formule 1, sur l’Autodrome Hermanos Rodriguez, dimanche à Mexico. Le Britannique n’a pas concrétisé sa première occasion de décrocher un sixième titre mondial car son équipier Valtteri Bottas a terminé 3e. L’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) a lui pris la 2e place.

Sur un circuit qui a davantage souri aux Red Bull et aux Ferrari par le passé, Lewis Hamilton a maîtrisé son sujet. Tactiquement au point, notamment en ce qui concerne ses pneumatiques, Hamilton a remporté son 83e succès en Formule 1, le 10e de sa saison.

Vettel a terminé très proche de l’Anglais mais a finalement échoué à 1.766 du vainqueur du jour. Valtteri Bottas a lui terminé 3e à 3.553 devant le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), pourtant parti en pole.

Verstappen, qui a signé la pole position avant d’être pénalisé de trois places sur la grille de départ par les commissaires pour ne pas avoir ralenti lors de l’accident de Valtteri Bottas en qualifications, a terminé à la 6e place, juste derrière son équipier Alexander Albon. Le Néerlandais de chez Red Bull, qui avait remporté les deux derniers GP dans la capitale mexicaine, a crevé en début de course en dépassant Bottas.

Hamilton devait engranger 14 unités de plus que son équipier Bottas pour être champion du monde, ce qu’il n’est pas parvenu à faire. Le natif de Stevenage, champion en 2008, 2014, 2015, 2017 et 2018, compte désormais 74 points d’avance sur le Finlandais alors qu’il reste 78 points à prendre.

Au classement des pilotes, Leclerc (236), Vettel (230) et Verstappen (220) sont à la lutte pour la troisième place derrière l’Anglais (363) et le Finlandais (289).

Hamilton n’ayant pas décroché le titre à Mexico, ce qu’il avait d’ailleurs fait en 2017 et 2018, il aura une nouvelle occasion de le faire au GP du Texas le 3 novembre. Suivront les deux dernières manches de la saison, au Brésil (17/11) et à Abu Dhabi (01/12).

S’il y parvient, Hamilton deviendra le deuxième pilote le plus décoré de l’histoire de la Formule 1, revenant à une longueur de l’Allemand Michael Schumacher.

Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© AFP
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© AFP
Plein écran
© REUTERS