Chase Carey, PDG de la société promotrice de la F1.
Plein écran
Chase Carey, PDG de la société promotrice de la F1. © Photo News

La saison de Formule 1 devrait compter entre 15 à 18 courses en 2020

Le calendrier du championnat du monde de Formule 1 devrait compter cette année de 15 à 18 courses malgré les reports et annulations provoquées par la pandémie du coronavirus, a indiqué lundi Chase Carey, le PDG de la société promotrice de la F1. 

Initialement, la saison 2020 devait voir se disputer un nombre record de 22 Grand Prix mais six d'entre-eux ont été reportés et deux annulés. Lundi le GP d'Azerbaïdjan, initialement prévu le 7 juin à Bakou, a annoncé qu'il renonçait à se dérouler à la date prévue.

La première course du calendrier qui est toujours programmée comme initialement est le GP du Canada le 14 juin. La saison devait en principe débuter le 15 mars en Australie.

"Nous reconnaissons le fait qu'il y a un risque potentiel de nouveaux reports d'événements actuellement inscrits au programme mais nous nous attendons néanmoins, ainsi que nos partenaires, à ce que la saison commence à un moment ou à un autre cet été avec un calendrier revu de l'ordre de 15 à 18 courses", a souligné Carey dans un communiqué.

En principe, le dernier GP de l'année doit se dérouler fin novembre à Abou Dhabi mais Chase Carey a précisé que "nous nous attendons à ce que la saison se prolonge au-delà de sa clôture initialement prévue le week-end du 27-29 novembre".

  1. Red Bull a envisagé une contamination volontaire de Max  Verstappen
    Coronavirus

    Red Bull a envisagé une contamina­ti­on volontaire de Max Verstappen

    L'écurie de Formule 1 Red Bull a pensé un moment à l'idée de contaminer délibérément au coronavirus Max Verstappen et ses autres coureurs sous contrat. L'idée était que les pilotes, des hommes jeunes et en bonne santé pour qui le virus ne représenterait en principe aucun danger, soient immunisés. Ils ne risqueraient donc plus d'être infectés si la saison de Formule 1 reprend, selon l'écurie Red Bull.