Plein écran
Photo d'illustration. © REUTERS

Le calendrier 2020 de la F1 se dessine, avec un GP d'Espagne mais sans le GP d'Allemagne

Alors que le GP de Belgique à Spa-Francorchamps est prévu dimanche après le break estival, la saison 2020 de Formule 1 pourrait compter 22 Grands Prix, à la place de 21 cette saison, mais sera orpheline d'un Grand Prix d'Allemagne, a-t-on appris à la lecture de la presse spécialisée mercredi, dont le magazine allemand Auto, Motor und Sport. Les Pays-Bas font leur retour, le Vietnam arrive.

Les écuries de F1 ont en effet marqué leur accord pour 22 rendez-vous inscrits dans un calendrier que le Conseil de la FIA, la fédération internationale automobile, doit approuver le mois prochain et qui pourrait donc encore être sujet à des adaptations de dernière minute. Faute de moyens, le GP d'Allemagne à Hockenheim n'est plus viable. Il y a eu 64 rendez-vous en F1 depuis 1951. Le Grand Prix du Mexique a lui été prolongé jusqu'en 2022.

La saison débutera traditionnellement par l'Australie le 15 mars, suivi, une semaine plus tard, du Grand Prix du Bahreïn. Quinze jours plus tard, c'est un Grand Prix au Vietnam qui fera son entrée dans le cirque de la F1, à Hanoï. Le programme est marqué aussi par le retour d'un Grand Prix aux Pays-Bas à Zandvoort pour le plus grand plaisir du matador local Max Verstappen. Il s'agira de la première course en Europe, le 3 mai. 

Une semaine plus tard, le Grand Prix d'Espagne reste au programme. Après avoir dû courser pour réunir les moyens nécessaires, la Catalogne garde son traditionnel rendez-vous à Barcelone, pour la 30e édition d'affilée. Le mythique GP de Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps est inscrit lui au calendrier jusqu'en 2021 y compris, traditionnellement fin août. Il accueillera d'ailleurs ce week-end le 13e rendez-vous de la saison. Le circuit ardennais, le plus long de l'année (7,004 km), figure au calendrier de la F1 depuis sa saison inaugurale, en 1950.

Selon les informations parues, le Grand Prix d'Azerbaïdjan sera déplacé d'avril à juin. Le dernier rendez-vous de la saison est fixé au 29 novembre à Abou Dhabi.

  1. Au terme d’une course folle, Verstappen remporte le Grand Prix du Brésil devant Gasly, Hamilton pénalisé
    MISE À JOUR

    Au terme d’une course folle, Verstappen remporte le Grand Prix du Brésil devant Gasly, Hamilton pénalisé

    Max Verstappen a décroché la victoire à l’issue d’un Grand Prix du Brésil de Formule 1 très animé, dimanche à Sao Paulo. Au terme des 71 tours des 4,307 km du circuit d’Interlagos de ce 20e des 21 rendez-vous du championnat du monde 2019, le Néerlandais au volant de la Red Bull-Honda) a décroché à 22 ans son 8e succès en F1, et le 3e en 2019 après l’Autriche et l’Allemagne. Lewis Hamilton, pénalisé, recule de la 3e à la 7e place, Carlos Sainz sur son 1er podium.
  2. Au Brésil, Verstappen  signe la deuxième pole de sa carrière

    Au Brésil, Verstappen signe la deuxième pole de sa carrière

    Auteur du meilleur temps des Q1 et Q2, Max Verstappen a également été le plus rapide dans la 3e partie des qualifications (Q3) du Grand Prix du Brésil de Formule 1, 20e des 21 épreuves du championnat du monde 2019, samedi à Sao Paulo. Au volant de sa Red Bull, le Néerlandais a réussi la pole en 1:07.508 sur le circuit d'Interlagos. Il s'agit de la 2e pole de sa carrière après celle réalisée cette saison en Hongrie.
  3. Zéro émission de CO2 en 2030: le plan ambitieux de la Formule 1

    Zéro émission de CO2 en 2030: le plan ambitieux de la Formule 1

    La Formule 1 a annoncé mardi un plan "à effet immédiat" pour réduire à zéro ses émissions de CO2 d'ici à 2030 et organiser des événements plus respectueux de l'environnement d'ici à 2025. "Cette initiative inclut les monoplaces, les activités en piste ainsi que le reste des opérations liées au sport", précise dans un communiqué la F1, dont le plan implique la Fédération internationale de l'automobile (FIA), les promoteurs des Grands Prix, les équipes ou encore les sponsors.