Plein écran
© Photo News

Le Grand Prix de F1 de Monaco annulé, une première depuis 1954

Le Grand Prix de Monaco de Formule 1, programmé le 24 mai, n'aura pas lieu en 2020, a annoncé jeudi l'Automobile Club de Monaco (ACM) qui organise la course. C'est la première fois depuis 1954 que la F1 n'ira pas dans les rues de la Principauté.  

Plus tôt dans la journée, la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) avait annoncé le report des Grands Prix des Pays-Bas (3 mai), d'Espagne (10 mai) et de Monaco (24 mai). L'ACM, organisateur du dernier cité, a finalement décidé de jeter l'éponge pour 2020. 

"La situation sanitaire dont on ne peut prévoir l'évolution, le manque de visibilité sur les modalités du Championnat du Monde FIA 2020 de Formule 1, l'incertitude de la participation de toutes les écuries, les conséquences des mesures prises par les différents gouvernements, le confinement, les difficultés transfrontalières pour accéder en Principauté de Monaco, la crainte que les entreprises, à leur corps défendant, ne puissent faire face au montage des installations, la disponibilité des salariés, des bénévoles (plus de 1500), nécessaires à son déroulement, font que la situation n'est plus objectivement maitrisable", a expliqué l'ACM dans un communiqué. Le 12e Grand Prix de Monaco Historique (8-10 mai 2020) est également annulé.

Le Grand Prix de Monaco est l'une des courses automobiles les plus emblématiques. Disputé pour la première fois en 1929, il a été intégré à la première édition du Championnat du monde en 1950. Non couru pendant plusieurs années, il avait effectué son retour en 1955 et n'avait plus quitté le calendrier de la F1 depuis. Pendant des années, il est resté le seul circuit urbain du championnat. Lewis Hamilton s'était imposé l'an passé. Le record de victoires appartient au Brésilien Ayrton Senna (6).

Après l'annulation du Grand Prix d'Australie qui devait se dérouler dimanche dernier, les Grands Prix du Bahreïn (22 mars), du Vietnam (5 avril) et de Chine (19 avril) avaient également été reportés. La saison prévoyait initialement 22 courses.

  1. Red Bull a envisagé une contamination volontaire de Max  Verstappen
    Coronavirus

    Red Bull a envisagé une contamina­ti­on volontaire de Max Verstappen

    L'écurie de Formule 1 Red Bull a pensé un moment à l'idée de contaminer délibérément au coronavirus Max Verstappen et ses autres coureurs sous contrat. L'idée était que les pilotes, des hommes jeunes et en bonne santé pour qui le virus ne représenterait en principe aucun danger, soient immunisés. Ils ne risqueraient donc plus d'être infectés si la saison de Formule 1 reprend, selon l'écurie Red Bull.