Lewis Hamilton
Plein écran
Lewis Hamilton © Instagram @lewishamilton

Le “grand vide” de Lewis Hamilton

Le sextuple champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton, a déclaré que la suspension des courses causée par la pandémie de coronavirus, avait laissé un "grand vide" dans sa vie, en attendant un hypothétique coup d'envoi de la saison en juillet.

"Les courses me manquent chaque jour. C'est la première fois depuis l'âge de 8 ans que je n'ai pas commencé une saison", a affirmé sur Instagram le pilote britannique, 35 ans, qui avait débuté dans sa jeunesse avec des compétitions de karting.

Les dix premiers GP de 2020 ont été annulés (Australie, Monaco, France) ou reportés sine die (Bahreïn, Vietnam, Chine, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan, Canada). La saison 2020 de F1 devrait débuter le 5 juillet en Autriche, sur le Red Bull Ring de Spielberg (centre), probablement "sans spectateurs", a annoncé son PDG Chase Carey lundi.

“Un grand vide”

"Quand on vit pour quelque chose qu'on aime et que ce n'est plus là, cela laisse définitivement un grand vide. Mais il y a toujours des choses positives à tirer de ces moments," a nuancé Hamilton.

Le pilote Mercedes s'était fait remarquer en étant l'un des rares pilotes à s'exprimer publiquement, en la regrettant, sur la décision des responsables de la F1 de tenter de courir le Grand Prix d'Australie le 15 mars. Celui-ci avait été annulé au dernier moment après de longs atermoiements.

"En ce moment, nous avons tout le temps de réfléchir à la vie, à nos décisions, à nos objectifs, aux personnes qui nous entourent, à nos carrières", a dit M. Hamilton.

"Aujourd'hui, nous voyons un ciel plus clair partout dans le monde, moins d'animaux sont abattus pour notre plaisir simplement parce que nos exigences sont moindres et que tout le monde reste chez soi", a poursuivi le champion du monde F1 en titre.

"Ne revenons pas comme nous sommes entrés dans cette période difficile. Ressortons de cette période avec une meilleure connaissance de notre monde, en changeant nos choix et nos habitudes", a conclu Hamilton.

  1. Charles Lerclerc traverse Monaco à toute vitesse au volant d'une Ferrari
    Play

    Charles Lerclerc traverse Monaco à toute vitesse au volant d'une Ferrari

    Le pilote de Formule 1 Charles Leclerc était présent dans les rues de désertes de Monaco tôt ce dimanche matin. Le Monégasque a participé au tournage du court-métrage “le Grand rendez-vous” réalisé par Claude Lelouch. Le Prince Albert II de Monaco était également présent dans les rues de la principauté. Ce même jour, à Monaco, les moteurs des voitures de course de Formule 1 étaient censés rugir, mais en raison de la crise du coronavirus, le Grand Prix a été annulé.
  2. La F1 ne bénéficiera pas d'exemption à la règle de quarantaine en Grande-Bretagne

    La F1 ne bénéficie­ra pas d'exempti­on à la règle de quarantai­ne en Gran­de-Bretag­ne

    La Formule 1 qui espérait pouvoir organiser deux Grands Prix de Grande-Bretagne sur le circuit de Silverstone au mois de juillet risque de ne pouvoir le faire aux dates espérées. À en croire le site Autosport.com, la ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel a confirmé vendredi après-midi que tous les voyageurs arrivant au Royaume-Uni à partir du 8 juin devront s'isoler pendant 14 jours. Les sports professionnels comme la Formule 1 ne bénéficieront pas d'exemption.
  3. Lewis Hamilton se prépare pour ne pas être “rouillé”

    Lewis Hamilton se prépare pour ne pas être “rouillé”

    Lewis Hamilton se prépare à la reprise de la saison de Formule 1, interrompue à la veille du 1er Grand Prix mi-mars à Melbourne en raison du coronavirus. Il a confié ses impressions dans une longue vidéo diffusée par son équipe. Le sextuple champion du monde s'inquiète d'être "complètement rouillé" et a donc pris les choses en main. La Formule 1 espère pouvoir disputer sa première course le 5 juillet en Autriche, à huis clos.