La saison de Formule 1 pourrait débuter le 5 juillet en Autriche, mais le paddock devra s'accommoder de quelques règles très strictes si ça se confirme.
Plein écran
La saison de Formule 1 pourrait débuter le 5 juillet en Autriche, mais le paddock devra s'accommoder de quelques règles très strictes si ça se confirme. © EPA

Les mesures “draconiennes” qui accompagneront une éventuelle reprise de la F1 en Autriche

La Formule 1 envisage sa reprise le 5 juillet en Autriche. Pour limiter les risques d'infections au Covid-19, des mesures très strictes devraient être d'application sur le circuit de Spielberg.  "Bien sûr, le dépistage, les tests et les restrictions mis en place seront draconiens mais si cela permet au sport de redémarrer, je pense que cela constituera un modèle à suivre pour d'autres circuits", a déclaré au site spécialisé Autosport Christian Horner, directeur général de l'écurie Red Bull, qui possède le circuit autrichien. 

"Je pense que lorsque nous recommencerons, il faudra créer un groupe restreint de personnes, probablement moins de 80 sein d'une équipe, qui devra rester dans le même hôtel, voyager ensemble et ne pas interagir avec les autres écuries." 

Le gouvernement autrichien a commencé à assouplir les mesures de confinement et a déjà indiqué qu'il ne s'opposerait pas à la tenue du GP en cas de concept concluant qui vise à endiguer le coronavirus. La Formule 1 songerait même à organiser deux rendez-vous sur le circuit de Spielberg.

"C'est inimaginable de ne pas courir cette saison. Je pense que c'est très improbable qu'aucun Grand Prix ne se déroule cette saison", a ajouté Horner. Selon les règlements de la fédération internationale de l'automobile (FIA), une saison doit comporter au moins huit Grands Prix pour valider un championnat du monde. Compte tenu de la crise actuelle du coronavirus, la Formule 1 espère pouvoir disputer entre 15 et 18 Grands Prix sur le programme initial de 22 épreuves.

Jusqu'à présent seuls les GP d'Australie, de Monaco et de France sont annulés. Les autres sont provisoirement reportés. Le Grand Prix de Belgique du 30 août est dans l'attente des décisions des autorités belges.  

Pour la patron de l'écurie Red-Bull et propriétaire du circuit de Spielberg en Autriche, il est "inimaginable" de ne pas courir cette saison.
Plein écran
Pour la patron de l'écurie Red-Bull et propriétaire du circuit de Spielberg en Autriche, il est "inimaginable" de ne pas courir cette saison. © EPA
  1. Charles Lerclerc traverse Monaco à toute vitesse au volant d'une Ferrari
    Play

    Charles Lerclerc traverse Monaco à toute vitesse au volant d'une Ferrari

    Le pilote de Formule 1 Charles Leclerc était présent dans les rues de désertes de Monaco tôt ce dimanche matin. Le Monégasque a participé au tournage du court-métrage “le Grand rendez-vous” réalisé par Claude Lelouch. Le Prince Albert II de Monaco était également présent dans les rues de la principauté. Ce même jour, à Monaco, les moteurs des voitures de course de Formule 1 étaient censés rugir, mais en raison de la crise du coronavirus, le Grand Prix a été annulé.
  2. La F1 ne bénéficiera pas d'exemption à la règle de quarantaine en Grande-Bretagne

    La F1 ne bénéficie­ra pas d'exempti­on à la règle de quarantai­ne en Gran­de-Bretag­ne

    La Formule 1 qui espérait pouvoir organiser deux Grands Prix de Grande-Bretagne sur le circuit de Silverstone au mois de juillet risque de ne pouvoir le faire aux dates espérées. À en croire le site Autosport.com, la ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel a confirmé vendredi après-midi que tous les voyageurs arrivant au Royaume-Uni à partir du 8 juin devront s'isoler pendant 14 jours. Les sports professionnels comme la Formule 1 ne bénéficieront pas d'exemption.
  3. Lewis Hamilton se prépare pour ne pas être “rouillé”

    Lewis Hamilton se prépare pour ne pas être “rouillé”

    Lewis Hamilton se prépare à la reprise de la saison de Formule 1, interrompue à la veille du 1er Grand Prix mi-mars à Melbourne en raison du coronavirus. Il a confié ses impressions dans une longue vidéo diffusée par son équipe. Le sextuple champion du monde s'inquiète d'être "complètement rouillé" et a donc pris les choses en main. La Formule 1 espère pouvoir disputer sa première course le 5 juillet en Autriche, à huis clos.