Lewis Hamilton
Plein écran
Lewis Hamilton © EPA

“Tout ça est manipulé”: la frustration de Lewis Hamilton dans un message radio

“Tout ça est manipulé, mec”. Voici la phrase prononcée par Lewis Hamilton après s’être fait doubler par Max Verstappen lors du dernier tour. Au terme de ce dénouement controversé, la FIA a rejeté toutes les contestations de Mercedes, mais l’écurie battue ne compte pas en rester là. Verstappen doit-il encore craindre pour son titre?

  1. Le patron de Mercedes ne décolère pas: “Il faudra du temps pour digérer ce qui s’est passé”

    Le patron de Mercedes ne décolère pas: “Il faudra du temps pour digérer ce qui s’est passé”

    “Il y a une différence entre avoir raison et obtenir justice”, a commenté jeudi le patron de l’écurie de F1 Mercedes, Toto Wolff, pour expliquer la décision de retirer l’appel contre le sacre du Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) dimanche à Abou Dhabi. “Voler (Hamilton) dans le dernier tour est inacceptable”, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse virtuelle. Il a encore souligné que “ça prendra un bon moment pour digérer ce qui s’est passé dimanche. Je ne pense pas que l’on s’en remette jamais. Ce n’est pas possible.”
  2. Les deux réclamations de Mercedes rejetées: Verstappen est bien champion du monde
    Mise à jour

    Les deux réclamati­ons de Mercedes rejetées: Verstappen est bien champion du monde

    La FIA, fédération internationale automobile, a rejeté les deux réclamations portée par l’écurie Mercedes, qui contestait le résultat du GP d’Abou Dhabi, 22e et dernier rendez-vous de la saison, confirmant donc le sacre de Max Verstappen (Red Bull). Le Néerlandais a profité d’une entrée de la safety car dans le 53e des 58 tours de la course pour revenir sur le Britannique et le dépasser dans l’ultime tour, une fois la voiture de sécurité rentrée aux stands.
  1. Hamilton envoie un signal à Verstappen aux essais à Abou Dhabi
    mise à jour

    Hamilton envoie un signal à Verstappen aux essais à Abou Dhabi

    Lewis Hamilton (Mercedes) a dominé Max Verstappen (Red Bull), 4e, lors des essais libres vendredi à Abou Dhabi, où se joue le titre mondial en Formule 1 entre les deux rivaux à égalité avant ce dernier Grand Prix. Avantage Hamilton: à la veille des dernières qualifications de l’année samedi à 17h00 locales (14h00 françaises, GMT +1), au soleil couchant, c’est le Britannique qui a mis la pression sur son jeune adversaire néerlandais en le devançant de 641/1000e.