Plein écran
© reuters

Une plaque d'égout stoppe les premiers essais libres en Azerbaïdjan

Formule 1La première séance d'essais libres du Grand Prix d'Azerbaïdjan, quatrième épreuve du championnat du monde de Formule 1 de la saison, a été annulée à la suite des dégâts causés par une plaque d'égout à Bakou vendredi.

La session n'avait débuté que depuis dix minutes lors que la Williams du Britannique George Russell a survolé un couvercle d'égout qui s'était désserré sur ce circuit urbain, causant de sérieux dommages sous sa monoplace. Quelques instants auparavant, la Ferrari de Charles Leclerc était aussi passée sur ce même couvercle qui semblait déjà se désserrer.

De quoi provoquer l'ire dans le clan Williams dont la patronne, Claire Williams, a pris la FIA, la fédération internationale, en grippe. "Il y a eu beaucoup de dégâts, tout le monde a pu le voir sur les images. Il y a une grosse fissure sous la voiture", a-t-elle déclaré à la BBC. "Le circuit devait être sécurisé. C'est inacceptable. Ce n'est pas comme cela que l'on conçoit un circuit de Formule 1."

300 plaques d'égout à vérifier
Les organisateurs, ne pouvant vérifier toutes les plaques d'égout, estimées à 300, ont annulé la première séance et la seconde prévue à 15h00 n'est pas encore garantie. Pour Russell, il ne pourrait reprendre la piste que samedi pour la troisième séance d'essais libres. Williams ne dispose pas d'un second châssis et doit entreprendre des réparations sur celui endommagé vendredi. 

"J'ai été secoué sur tout le corps", a déclaré de son côté l'infortuné pilote britannique. "Le plancher est presque entièrement foutu et le châssis a été endommagé. Avec moi ça va, mais je ne me sens quand même pas très bien."

Seul deux pilotes ont pu effectuer des tours de circuit durant cette première séances. Cinq pour le Français Charles Leclerc et quatre pour l'Allemand Sébastien Vettel, les deux pilotes Ferrari. 

  1. Au terme d’une course folle, Verstappen remporte le Grand Prix du Brésil devant Gasly, Hamilton pénalisé
    MISE À JOUR

    Au terme d’une course folle, Verstappen remporte le Grand Prix du Brésil devant Gasly, Hamilton pénalisé

    Max Verstappen a décroché la victoire à l’issue d’un Grand Prix du Brésil de Formule 1 très animé, dimanche à Sao Paulo. Au terme des 71 tours des 4,307 km du circuit d’Interlagos de ce 20e des 21 rendez-vous du championnat du monde 2019, le Néerlandais au volant de la Red Bull-Honda) a décroché à 22 ans son 8e succès en F1, et le 3e en 2019 après l’Autriche et l’Allemagne. Lewis Hamilton, pénalisé, recule de la 3e à la 7e place, Carlos Sainz sur son 1er podium.
  2. Au Brésil, Verstappen  signe la deuxième pole de sa carrière

    Au Brésil, Verstappen signe la deuxième pole de sa carrière

    Auteur du meilleur temps des Q1 et Q2, Max Verstappen a également été le plus rapide dans la 3e partie des qualifications (Q3) du Grand Prix du Brésil de Formule 1, 20e des 21 épreuves du championnat du monde 2019, samedi à Sao Paulo. Au volant de sa Red Bull, le Néerlandais a réussi la pole en 1:07.508 sur le circuit d'Interlagos. Il s'agit de la 2e pole de sa carrière après celle réalisée cette saison en Hongrie.
  3. Zéro émission de CO2 en 2030: le plan ambitieux de la Formule 1

    Zéro émission de CO2 en 2030: le plan ambitieux de la Formule 1

    La Formule 1 a annoncé mardi un plan "à effet immédiat" pour réduire à zéro ses émissions de CO2 d'ici à 2030 et organiser des événements plus respectueux de l'environnement d'ici à 2025. "Cette initiative inclut les monoplaces, les activités en piste ainsi que le reste des opérations liées au sport", précise dans un communiqué la F1, dont le plan implique la Fédération internationale de l'automobile (FIA), les promoteurs des Grands Prix, les équipes ou encore les sponsors.