Plein écran
Vincent Vanasch. © BELGA

L’intervention géniale de Vincent Vanasch qui a sauvé les Red Lions

Dans le troisième quart-temps, alors que les Red Lions étaient menés de deux buts et se faisaient sanctionner d’un stroke (l’équivalent d’un penalty au foot), Vincent Vanasch, le gardien belge, a eu la brillante idée de faire appel à la vidéo.

Le stroke paraissant indiscutable - Florent Van Aubel touchant la balle du pied lors du penalty corner qui venait d’être joué - on voyait mal la Belgique se relever de son début de match catastrophique. C’était sans compter sur l’intervention géniale de “The Wall”, auteur, par ailleurs, de plusieurs sauvetages sur sa ligne. 

C’est le tournant du match: Vincent Vanasch demande à l’arbitre la vidéo. Selon lui, le stoppeur allemand s’est aidé de la main pour immobiliser la balle lors du PC. Précisons qu’en hockey, le joueur doit préciser à l’arbitre pour quel motif il fait appel aux images vidéo.

“J’avais observé, à la vidéo, que ce joueur agissait toujours de la sorte. Il l’avait déjà fait en Pro League.... Plusieurs fois. J’y étais donc très, très attentif. Cela a payé”, a expliqué à la RTBF le gardien du Watducks. Les Belges, remontés à bloc, ont ensuite enchaîné quatre buts et se sont qualifiés pour la finale. 

Samedi, la Belgique défiera l’Espagne, qui plus tôt dans la soirée s’était imposée 4-3 face aux Pays-Bas, tenants du titre.