Plein écran
© BELGA

McLeod conduira bien les Red Lions aux JO avant de céder sa place

Le Néo-Zélandais Shane McLeod, le sélectionneur de l'équipe nationale de hockey, dirigera toujours les Red Lions aux Jeux olympiques de Tokyo l'année prochaine, a annoncé la fédération belge de hockey dans un communiqué mardi.

"D'ici là, son assistant actuel, Michel van den Heuvel, sera toujours à ses côtés en tant que T2. Après Tokyo, le Néerlandais prendra la tête de l'équipe nationale masculine belge en tant que T1, jusqu'à Paris 2024" précise le communiqué.

La récente décision du CIO de reporter les Jeux de Tokyo à 2021 a poussé le Néo-Zélandais, en poste comme sélectionneur de la Belgique depuis 2015, à achever son travail avec les Red Lions jusqu'aux Jeux de Tokyo en 2021. "Ce souhait jouissait du soutien des joueurs", précise le communiqué.

 “Heureux de pouvoir terminer le projet”

"Je suis heureux de pouvoir terminer le projet, même si cela prend un peu plus de temps que prévu. C'est toujours un honneur de travailler avec un groupe de joueurs et un staff aussi talentueux", a commenté Shane McLeod qui a conduit les Red Lions au titre de vice-champion olympique à Rio de Janeiro en 2016, au titre de champion du monde en 2018 puis au titre de champion d'Europe l'an dernier.

Shane McLeod avait annoncé qu'il quitterait les Red Lions après Tokyo 2020 l'été prochain, pour prendre un congé sabbatique avec sa famille dans son pays d'origine, la Nouvelle-Zélande, en 2021. La fédération belge s'était mise d'accord alors avec Michel van den Heuvel, l'actuel T3 des Red Lions et l'entraîneur du champion néerlandais Bloemendaal, pour reprendre l'équipe en décembre, afin de la conduire aux Jeux olympiques de Paris 2024. Le report d'un an des JO de Tokyo a changé la donne et postposé la passation de pouvoir.

  1. Arthur Van Doren n’est plus le meilleur joueur du monde
    Hockey

    Arthur Van Doren n’est plus le meilleur joueur du monde

    Arthur Van Doren n'a pas été reconduit comme meilleur joueur mondial. L'Anversois de 25 ans a en effet été devancé au référendum du Joueur de l'année 2019 par l'Indien Manpreet Singh, a fait savoir jeudi la fédération internationale (FIH). Le capitaine de la 4e nation mondiale a obtenu 35,2 pc des suffrages, contre 19,7 au double lauréat belge du trophée de 2017 et 2018, et 16,5 pc à l'Argentin Lucas Vila.